Revue de presse : Élections et buzz !


Les élections municipales et régionales couplées du 13 octobre approchent à grands pas. Cette semaine, précisément le mardi 14 août 2018, a marqué le début du dépôt des dossiers de candidatures auprès de la Commission électorale indépendante (Cei). Les dossiers sont reçus jusqu'au 29 août.

En marge des préparatifs des élections locales, l'opposition met la pression pour que la Commission électorale soit réformée. Dans son message à la nation du 6 août 2018, le président de la République, Alassane Ouattara, avait annoncé la réforme prochaine de la Cei, sans toutefois dire si elle se fera avant ou après le scrutin du 13 octobre. Dans un communiqué de presse daté du 16 août, la branche du Front populaire ivoirien (Fpi) tenue par Abou Drahamane Sangaré a demandé le report des élections locales en attendant l’ouverture et la fin des discussions annoncées sur l’organisation des élections.

On notera, en politique, cette réponse du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp unifié) au Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci) et à son président, Henri Konan Bédié. Dans un communiqué en date du 8 août 2018, M. Bédié avait annoncé le retrait du Pdci du processus de mise en place du parti unifié, et sa bonne disposition à s'engager dans une nouvelle plateforme. Dans leur réponse signée, jeudi 16 août, les leaders du Rhdp unifié ont regretté la remise en cause de sa propre signature par Henri Konan Bédié. Ils se sont aussi étonnés qu’il envisage une alliance avec le Fpi. M. Bédié a reçu, à sa résidence de Cocody, vendredi 10 août, Affi N'guessan, et n'a pas exclu toute alliance avec ce parti, dans la perspective des élections locales.

L'actualité a été fortement marquée par l'affaire de la vidéo à l'Ecole nationale de Police. Des élèves-policières, au nombre de huit (8), se sont livrées à une partie d'exhibition à caractère sexuel. La scène, filmée, s'est retrouvée sur les réseaux sociaux. Depuis, elle fait le buzz. La hiérarchie a décidé de mettre fin à la formation des 8 filles. Sur la toile, on pouvait suivre un vaste mouvement de « pardon » : des internautes ont estimé que les élèves-policières ont certes fauté, mais que la sanction est d'une extrême sévérité.

Sur la toile, un autre sujet a fait débat : des propos de l'ex-ministre de la Défense, ponte du Fpi, Moïse Lida Kouassi, sorti de prison à la faveur de la mesure d'amnistie du chef de l’État, Alassane Ouattara. Alors qu'il recevait Kouadio Konan Bertin dit KKB, parti le saluer, mercredi 15 août, Lida Kouassi s'est indigné que des députés, dans certaines localités du pays, soient des allochtones. Son discours a agacé de nombreux internautes, quand d'autres ont tenté d'expliquer sa pensée.

Au Mali, le président sortant, Ibrahim Boubacar Kéita (IBK), a été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle, avec 67,17 %, contre 32,83 % pour l'opposant Soumaïla Cissé. Ce dernier n'avait pas attendu le verdict avant de crier à la « fraude ».

La réélection d'IBK semble, cependant, irréversible. Déjà, il a été félicité par certains dirigeants à travers le monde.

 

Kisselminan COULIBALY

Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte