Côte d'Ivoire

Municipales et régionales : Le PDCI et le RHDP unifié s’affrontent


Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) et le Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP unifié) ne parlent pas le même langage sur la date des élections municipales et régionales 2018.

La Commission électorale indépendante (CEI) a clos le dépôt des dossiers de candidatures, le mercredi 29 août 2018. Visiblement, la date de la tenue des élections municipales et régionales divise la classe politique ivoirienne. Pendant que le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) du président Henri Konan Bédié demande le report de ces élections, le Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix, du président Alassane Ouattara dit oui au maintien de la date du 13 octobre fixée par la CEI. Cette guéguerre entre le PDCI et le RHDP unifié retient l’attention de la presse ivoirienne dans son ensemble. Fraternité Matin, quotidien pro-gouvernemental barre à sa Une : Municipales et régionales/ Fin, hier, du dépôt des candidatures, grande affluence à la CEI : Le PDCI-RDA demande un report, Adjoumani : « Oui au maintien ». Dans sa livraison, le confrère pro-gouvernemental nous fait savoir que « le Parti démocratique de Côte d’Ivoire veut le report des prochaines élections régionales et municipales. » Et que « C’est l’une des principales idées développées par le secrétaire exécutif en chef, hier, au cours de la conférence de presse qu’il a animée au siège de son parti à Cocody. » Fraternité Matin informe que Maurice Kakou Guikahué a construit sa conférence autour de trois axes prioritaires : le report des élections à une date ultérieure, l’utilisation des logos et la situation des candidats qui se retrouvent sur deux listes. Chose que Kobenan Kouassi Adjoumani pro-RHDP unifié a qualifiée, selon le confrère, de « fuite en avant ». Dans une conférence de presse, ce dernier a balayé tous les arguments avancés par Guikahué pour demander le report. Il nous apprend qu’Adjoumani a soutenu que les arguments avancés par le secrétaire exécutif en chef du PDCI sont les signes « d’une personne qui a peur et consciente que le PDCI-RDA risque de perdre gros pendant ce scrutin ». Pour sa part, le confrère L’inter titre : ‘’Situation socio-politique, la grosse colère du PDCI contre Ouattara, la réplique du RHDP unifié’’. Dans sa livraison, ce quotidien indépendant explique que « Henri Konan Bédié et ses lieutenants assurent que le Rassemblement des houphoutistes pour la démocratie et la paix (Rhdp unifié) a usé de ‘’chantage’’ et de ‘’menaces de tous genres’’ pour débaucher ses cadres dans la perspective des municipales et régionales du 13 octobre 2018. Réagissant aux propos de Guikahué, le confrère nous informe qu’Adjoumani a affirmé que « aucune pression n’a été exercée sur personne. Sinon, je vous apprends que le plus proche collaborateur de M. Guikahué à l’heure actuelle, le porte-parole du PDCI-RDA occupe de hautes responsabilités dans une société d’Etat, dont il est le PCA. L’a-t-on une fois interpellé en dépit de ses prises de positions radicales ? »

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte