Après les récents remous à l'Ouest

Révélations sur l'attaque de Toulépleu


16/08/2012
Heureux de vous retrouver amis de linfodrome.com. Au sujet de sa compétence, la CPI a répondu aux avocats de Gbagbo. Quant à la sécurisation du pays, des militaires ont été arrêtés et Soro Guillaume revient aux commandes de la Défense. Tels sont les trois points de la revue de presse de ce jeudi 16 août 2012.

La CPI répond aux avocats de Laurent Gbagbo

L’exception d’incompétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) à juger Laurent Gbagbo, soulevée par ses avocats, a été rejetée par la Cour, informe Soir Info. « La CPI se déclare compétente pour juger Gbagbo », livre t-il à la Une. Cette décision été rendue hier mercredi par la Chambre préliminaire I. Aujourd’hui écrit alors que la défaite de Laurent Gbagbo devant cette requête n’est pas une surprise. Car avant lui, de nombreux accusés avaient contesté, mais toujours sans succès, la compétence de la CPI. Pour L’Expression, c’est un désaveu que les avocats de l’ex-chef d’Etat ont subi. Il relève que la CPI, dans un document de 41 pages présenté en 112 points, a démonté les arguments présentés par Me Altit et ses collègues. Quant à Le Patriote, il note que la CPI a pris cette décision ayant compris la supercherie des avocats de la défense. Il ajoute que les problèmes de santé du prisonnier ne peuvent empêcher son jugement car « sa présence au tribunal n’est pas obligatoire ».

Des militaires et assaillants arrêtés

Les arrestations continuent après les attaques du camp d’Akouédo et de Toulepleu. L’Intelligent d’Abidjan dit qu’après que le président Ouattara ait parlé avec Sirleaf, depuis l’Arabie Saoudite, 6 assaillants ivoiriens ont été arrêtés au Liberia. Ces derniers auraient pris part à l’attaque contre les FRCI à Toulepleu. Par contre, Notre Voie indique que ce sont cinq FRCI, un policier et huit civils qui ont été pris au Liberia. Six des civils ont dit avoir participé aux assauts de Toulepleu, selon les autorités libériennes. Quant aux FRCI, ils auraient fui les combats pour se réfugier dans le pays des anciens esclaves libres. Cette information qui a pour source l’AFP a été relayée par Nord-Sud Quotidien. On y retient que les autorités libériennes veulent juger les détenus sur leur territoire. Par ailleurs, le journal fait savoir que 15 commandos marine ont été arrêtés par la gendarmerie. Ils sont accusés de complicité avec « les ennemis », selon le Contre-amiral Djakaridja Konaté. Il a précisé que la plupart d’entre eux sont des anciens éléments dus Fusiliers Marins Commando (FUMACO) qui refusent de coopérer malgré les efforts déployés par le commandant de la marine. Information confirmée par Le Nouveau Réveil et Le Jour Plus.

Soro aux commandes de la Défense

Face aux attaques répétées, livre L’Inter, « Soro revêt les habits de chef militaire ». On y lit que depuis ces attaques, tout le monde (ministres et responsables militaires) courent chez Soro Guillaume pour prendre certainement conseils, vu son expérience à la guerre. Ancien responsable de la rébellion, ancien premier ministre et ministre de la Défense qu’il a été ces dix dernières années. Pour ce quotisien, ces chefs militaires ne sont pas allés voir le président de l’Assemblée Nationale, mais leur ancien patron, le chef de l’ex-rébellion. Ce qui, selon lui, provoque un imbroglio entre l’exécutif et le législatif. Une attitude qui fait dire à Le Quotidien d’Abidjan que « Soro chasse Paul Koffi Koffi ». Car à la rencontre entre le grand commandement militaire et Soro, le 14 août 2012, le ministre Koffi Koffi de la Défense a été royalement ignoré, ainsi que des généraux dont le patron de la police et de la gendarmerie. Pour Le Courrier d’Abidjan, Soro prend les commandes de l’armée et écarte le premier ministre Ahoussou et son ministre de la Défense. Il affirme donc que le RDR au pouvoir « installe un gouvernement occulte » avec un président de l’Assemblée nationale qui prend la place du Président de la République en voyage alors que le premier ministre est là.

César DJEDJE MEL

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome