Côte d'Ivoire

La tension monte, Ouattara appelle l'ONU au secours


17/08/2012
Les assaillants continuent de troubler la côte d’Ivoire. Dans notre numéro de ce vendredi 17 août 2012, la revue de presse traitera de l’attaque de Dabou hier, de la tournée du chef de l’Etat à l’extérieur de même que de la situation scolaire.

Les assaillent ajoutent Dabou à leur palmarès

Les attaques contre les bases des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire continuent. « Après Toulepleu, Dabou attaquée hier » écrit Soir Info. Il affirme que les combats ont duré 7 heures et ont fait 19 morts dont des civils, selon certaines sources. Les assaillants ont emporté des armes et le véhicule de commandement de la gendarmerie et ont libéré les prisonniers dont quelques uns ont été repris par l’armée. L’envoyé spécial de Fraternité Matin rapporte que les assaillants ont tué un chauffeur de car, mis le feu à un camion de livraison et aux baraques des FRCI au corridor de Dabou. Au regard de toutes ces attaques, Le Quotidien d'Abidjan titre à la Une que « la Côte d’Ivoire s’embrase sous Ouattara ». Il relève que, même si le président de la République a qualifié les assaillants de « poches de résistance résiduelles » lors de son message à la nation à la célébration du 52ème anniversaire du pays, la proportion que prennent ces assauts devient inquiétante. L’Intelligent d’Abidjan en a compté 10 en deux semaines. Il pense que cette méthode qui consiste à harceler les FRCI pour déstabiliser le régime pourrait trouver son antidote dans la discussion et la négociation. Disciple d’Houphouët, il invite le président Ouattara a explorer la voie de la discussion qui a permis au père fondateur de la nation de diriger pendant 33 ans. Aujourd’hui livre que l’attaque de Dabou a été revendiquée par un certain Coulibaly Drissa qui a diffusé sur Youtube une vidéo* dans laquelle il donne les raisons de son action. « Il faut que Ouattara parte tel est l’objet de notre lutte ».

Politique extérieure, Action diplomatique

Le président de la République Alassane Ouattara était en Arabie Saoudite où il a assisté à la Conférence de l’Organisation de la Coopération Islamique. Selon Le Patriote, le chef de l’Etat a passé un séjour gagnant dans ce pays car il a apporté son soutien à la Palestine et proposer la création d’un centre de dialogue islamique afin de corriger l’image de l’islam. Le Jour Plus renchérit en écrivant que le président Ouattara a signé de solides accords en Arabie saoudite, notamment avec le roi Abdallah Ben Abdelaziz Al Saoud et d’autres personnalités du pays. De son côté, le général Philippe Mangou Ambassadeur au Gabon a présenté ses lettres de créances au président Ali Bongo, informe L’Expression.

Par ailleurs, relativement à la situation sécuritaire, Le Patriote indique que les chefs d’Etat ivoirien et libérien ont convenu de saisir l’ONU afin de trouver « une solution définitive et durable » aux troubles dans la région. L’Intelligent d’Abidjan a rapporté que la première fois depuis les attaques, la France a parlé, mais n’a pas fermement condamné. Elle a demandé que le désarmement et la réforme des secteurs de la sécurité deviennent plus que jamais la priorité, tout comme la poursuite de la réconciliation et la lutte contre l’impunité.

Education scolaire et universitaire.

Dans Soir Info, on apprend que le ministre de l’Education nationale, Kandia Cmara, a fixé au 20 août 2012 les inscriptions au Cours préparatoire 1ère année et a confirmé la rentrée au 17 septembre 2012. Quant à l’Enseignement supérieur, l’augmentation des tarifs d’inscription de même que la mauvaise organisation des festivités d’ouverture des Université pourrait provoquer le retard de la reprise de cours. Notre Voie annonce cependant que les enseignants-formateurs ont paralysé toutes les CAFOP du pays en protestation à la prime de 30.000 FCFA qui leur a été fixée. Selon eux, cette prime n’est fondée sur aucun critère de la fonction publique. Nord-Sud Quotidienj, pour sa part, informe que les fondateurs d’écoles privées réclament à l’Etat 4 milliards FCFA d’arriérées de frais d’écolage. D’où une menace sur la rentrée.


Pour infodrmation, voici la vidéo à laquelle le quotidien Aujourd'hui fait référence.

Elle est anonyme et rien ne permet d'authentifier son (ses) présumé(s) auteur(s).


César DJEDJE MEL

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome