Côte d’Ivoire

Des mairies « arrachées » au PDCI et confiées à des préfets, Soro se dresse…


Des mairies « arrachées » au PDCI et confiées à des préfets, Soro se dresse…
Guillaume Soro, le président de l'Assemblée nationale

L’actualité ivoirienne est dominée par l’installation des préfets à la tête de certaines communes de la Côte d’Ivoire, à la place des maires élus.

La presse ivoirienne s’est focalisée sur l’installation des préfets à la tête de certaines mairies de Côte d’Ivoire pour diverses raisons. Parmi ces mairies, figurent en bonne place celles du Plateau et Port Bouet où les candidats proclamés vainqueurs par la CEI sont issus du PDCI-RDA.

Le Quotidien d’Abidjan, barre à sa Une du jour : « Grand-Bassam, Port Bouet, Plateau arrachées au PDCI et confiées à des préfets ». Dans sa livraison, le confrère publie l’arrêté ministériel qui permet ces installations. « Le ministre de l’Intérieur, de la Sécurité a l’honneur de porter à la connaissance des maires, adjoints aux maires, conseillers municipaux, secrétaires généraux de mairies et populations des communes de Booko, Grand Bassam, Plateau, Port Bouet et Rubino que, conformément à la réglementation en vigueur, les conseils desdites communes n’ayant pu être installés au 31 décembre 2018, dates d’expiration des mandats des anciens conseils, il est mis en place des délégations spéciales présidées par les Préfets des départements concernés, à l’effet d’assurer la continuité du service public communal, à compter du 1er janvier 2019. Les délégations spéciales ainsi nommées, cesseront leurs activités dès installation des nouveaux conseils municipaux »

Pour sa part, le quotidien L’inter titre. « Plateau, le préfet d’Abidjan installé à la mairie pour 9 mois, Ehouo convoqué à la police, ses partisans gazés ».

Le confrère Le Jour Plus donne le même son de cloche. « Délégations spéciales à la tête des communes de Bassam, Port Bouet, Rubino…Le Préfet d’Abidjan installé à la tête des mairies du Plateau et Port Bouet ».

Quant à Fraternité Matin, le quotidien pro-gouvernemental, il titre : « Gestion des mairies de Port Bouet et du Plateau, les délégations spéciales installées hier ».

Soro malmène le pouvoir et Bictogo

Autre actualité qui cristallise l’attention de la presse, la sortie du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro, à l’occasion de l’installation du nouveau maire de Ferké, Ouattara Kaweli. « Soro malmène le pouvoir et Bictogo », titre à ce sujet Soir Info. Le confrère nous apprend que « C’est un Guillaume Soro dressé sur ses ergots, très agressif et particulièrement blessant à l’égard de Téné Brahima Ouattara alias Photocopie, qui s’est adressé aux populations mercredi 2 janvier 2019, sur la place publique de Ferké, à l’occasion de l’installation du nouveau maire de la ville, Ouattara Kaweli. Le président de l’Assemblée nationale qui, visiblement, en a gros sur le cœur, a réglé ses comptes au nouveau président du Conseil régional du Tchologo, le ministre des Affaires présidentielles et directeur des affaires administratives et financières de la Présidence de la République." 

Bien avant, nous apprend encore Soir Info, Guillaume Soro, a, à la veille mardi 1er janvier 2019, lors d’un déjeuner offert aux cadres et à la chefferie de Lafokpo répondu à Salif Bictogo, le président du comité d’organisation du congrès constitutif du RHDP. « Parce que j’ai entendu quelqu’un dire qu’il va me chasser. Il veut m’humilier ou bien. Il peut me chasser, moi ? Bon, comme je dis, les temps ont changé. Les temps ont changé, même tous les...peuvent parler aussi, sinon, ah, ce n'est pas comme ça», rapporte le confrère.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte