La bataille pour l'installation de Jacques Ehouo au Plateau fait rage : Ouattara met en garde les fauteurs de troubles


Ph DR

La bataille pour l’installation de Jacques Ehouo, maire élu du Plateau, fait rage. Des populations d’Abobodoumé et de Locodjro exigeant l’installation imminente de Jacques Ehouo ont paralysé lundi 07 janvier ces deux quartiers se livrant à un chasse à l’homme entre forces de l’ordre et populations alors que le président de la République se trouvait juste au Palais de la Présidence où il recevait les vœux de fin d’année des présidents d’institution, guides religieux….

Le Plateau, Locodjro et Abobodoumé ont été le théâtre d’opérations d’une manifestation de colère des populations qui exigeaient l’installation du maire élu PDCI Jacques Ehouo. Cette manifestation qui a débouché sur « un chasse à l’homme sous des gaz lacrymogènes » selon le quotidien indépendant Soir Info a eu pour conséquence « plusieurs arrestations et des blessés graves » à en croire Le Quotidien. Laquelle manifestation est d’ailleurs vue par LG Infos comme un soulèvement des « Atchans contre le régime ».

À lire cet article : Gbagbo parle, la JPDCI menace: Le RDR-RHDP se brise en morceaux

Considérée comme un « banditisme d’État au Plateau » par Le Quotidien, elle est par contre vue par le Jour Plus comme « le grave dérapage du président de la JPDCI Urbaine ». Toute chose qui n’a pas manqué d’attirer l’attention du président de la République qui se trouvait dans la même commune du Plateau ce jour à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de présentation de vœux de faire une mise en garde. « Nul ne troublera la paix tant que je suis à la tête du pays », peut-on lire à la Une de Le Patriote, L’Expression, Soir Info.

Lire aussi : Les délégations spéciales à la tête de 5 communes

Même si pour les quotidiens proches de l’opposition, Ouattara a été tancé par les leaders politiques, guides religieux et chefs traditionnels, ceux proches du pouvoir par contre mettent en avant les résolutions du président de la République pour cette année 2019. « En 2020, il n’y aura rien ! », ou encore « œuvrons ensemble pour construire une paix en Côte d’Ivoire », sont des phrases fortes tirées de cette journée de lundi 07 janvier et mises en avant par Le Patriote et Fraternité Matin.

À propos de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, les quotidiens bleus relaient un message de Laurent Gbagbo depuis la Haye. « Gbagbo prend les choses en main », lit-on dans LG Infos et « Gbagbo appelle à l’union de tous les acteurs politiques » comme le mentionne Le Temps.

À lire aussi cet article : Soro reçu comme un prince chez Bédié : Le RHDP envoie la riposte avec des cadres du PDCI

À côté de cette actualité nationale dont les quotidiens ivoiriens en ont fait échos dans leurs parutions de ce mardi 08 janvier, ceux-ci sont largement revenus sur le coup d’État avorté au Gabon. 

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte