Des victimes s'opposent à la libération de Gbagbo et Blé Goudé : Un garde du corps de Bédié convoqué d'urgence à Abidjan


Le sort de Gbagbo et Blé Goudé se décide aujourd'hui, à la Cpi.

Les juges de la Chambre d'Appel de la Cour pénale internationale (Cpi) vont se prononcer ce vendredi 1er février 2019, dans le fond tout comme dans la forme sur la demande de liberté immédiate pour l'ex-président Laurent Gbagbo et son ex-ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé, prononcée le 15 janvier 2019, par la Chambre de première instance de la Cpi.

Dans un document de près de quatre pages, le quotidien Notre Voie dévoile les arguments de la défense de Gbagbo pour réussir la bataille de la libération de l'ex-président. Le Nouveau Courrier évoque dans ses colonnes, les 3 décisions possibles sur la libération de Gbagbo. Le quotidien Le Temps recommande la sagesse aux juges de la Chambre d'Appel, les invitant à annoncer la libération de Gbagbo et Blé Goudé. Une décision qui, de l'avis dudit quotidien, favorisera la réconciliation nationale. Le Temps écrit qu'une centaine de cadres Ivoiriens, tous de la même formation politique, le Fpi, après 8 ans d'exil passés au Ghana sont retournés jeudi 31 janvier 2019 dans leur pays, la Côte d'Ivoire, pour disent-ils, « préparer l'arrivée de Laurent Gbagbo ». LG infos décrit l'ambiance de l'accueil des exil pro-Gbagbo au domicile de l'ex-Première Dame, Simone Gbagbo et de ce qui s'est passé bien avant, à Noé, Aboisso, Bonoua.

Réclamant toujours justice, les victimes de la crise post-électorale ont encore manifesté à Abobo et à Anyama pour protester contre la libération de l'ex-président Laurent Gbagbo et son ex-ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé, maintenus toujours en prison malgré la décision de leur acquittement. Les victimes du Grand Ouest crient également justice, selon Le Quotidien d'Abidjan.

Après le congrès du Rhdp, Adama Bictogo, président dudit congrès a fait une sortie dans L'Expression, Le Jour Plus, Le Patriote où il annonce que le Rhdp passera à la vitesse supérieure. Il est confiant que la machine Rhdp va se déployer sur le terrain jusqu'en 2020.

Le Jour Plus publie de vieux propos tenus par Philippe Grégoire Yacé sur Bédié en 1980, dans lesquels il disait : « Bédié n'a aucun sens du rassemblement, il va diviser le pays ». Selon ce quotidien, ces propos tenus d'il y a 39 ans déjà, se justifient aujourd'hui. Ce même quotidien dévoile le bras de fer entre le président de l'Université Félix Houphouet-Boigny et les membres de la Coordination nationale des enseignants du supérieur et des chercheurs de Côte d'Ivoire (Cnec). Refusant d'être « la caution de la fraude et du vol organisé », Professeur Abou Karamoko répond à la Cnec qui exige sa démission.

Depuis Daoukro, le président Bédié demande au pouvoir exécutif de faire, écrit le quotidien L'inter, à l'ouverture de la prochaine session parlementaire, l'état de la vie de la nation, comme le prévoit la loi fondamentale. Soir Info donne l'information selon laquelle un gendarme, garde du corps de Bédié, a été convoqué d'urgence à Abidjan.

La Côte d'Ivoire continue sa marche vers le développement avec des projets de mise à niveau des infrastructures routières et hôtelières. Les ministres Amédé Kouakou (Équipement et Entretien routier) et Siandou Fofana (Tourisme), sont à pied d’œuvre pour relever ces défis.

Le quotidien Le Mandat annonce un recrutement d'urgence de 300 personnes dans le département des Mines, Géologie et Pétrole.

 

Irène BATH

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte