Côte d’Ivoire : Soro frappe, tout se complique à l’école


20/02/2019
Côte d’Ivoire : Soro frappe, tout se complique à l’école
Les dernières déclarations de Guillaume Soro ont fait les choux gras de la presse ce mercredi

Les dernières déclarations de Guillaume Soro et l’aggravation de la situation des écoles et Universités ont retenu l’attention de l’ensemble des journaux ce mercredi 20 février 2019.

Le quotidien indépendant Soir Info, barre à la Une de sa parution du jour, « au cours d’une rencontre avec ses parents, après son divorce avec le Rhdp, Soro frappe encore avant de débarquer à Daoukro ». Puis il ajoute : « Des gens sont assis, ils sont rassasiés et ils racontent leurs vies ». L’Inter embouche la même trompette : « 2 semaines après sa démission, Soro charge encore ».

Dans la même veine, Le Nouveau Réveil titre : « Guillaume Soro explose devant ses parents de Ferké et les Atchans: je ne vends pas ma dignité, le Rhdp n’est pas ma maison ».

Notre Voie va dans le même sens : Soro à propos du Rhdp Unifié : Moi, je ne cède pas au chantage ». Quand LG Info, toujours à partir de cette rencontre entre le président du Conseil politique et des population de Ferké soutient que « Soro regrette amèrement Gabgbo ».

Pour sa part, L’expression jette un autre regard sur le refus pour l’ancien président de l’Assemblée nationale d’adhérer au Rhdp et sa « rébellion » contre Ouattara : « Comment Soro s’est fait hara kiri ».

Autre sujet que propose la presse ce mercredi c’est la situation dans l’enseignement primaire, secondaire et supérieur. Les choses se compliquent. C’est d’ailleurs le constat que fait L’Inter. Qui donne les raisons de cette levée de bouclier chez les enseignants: « Deux syndicalistes arrêtés et écroués à la Maca ». La conséquence de ces poursuites ne s’est pas faite attendre. Par solidarité, les syndicats du primaire et du secondaire ont claqué la porte des négociations qu’ils avaient avec la ministre Kandia Camara. Et, c’est le quotidien gouvernementale, Fraternité Matin qui relaie l’information : « Grève des enseignants/ discussion avec la tutelle, Deux plateformes syndicales suspendent leur participation. Le ministère condamne ». Quand Notre Voie fait savoir que « les syndicats (sont) sur le pied de guerre ». Le Nouveau Réveil estime que « le gouvernement met l’école ivoirienne KO ». Et comme si cela ne suffisait pas, Soir Info note qu’une « écolière de 8 ans (a été) écrasée par son car de ramassage ».

Terminons avec le retour au bercail du chef de l’État. Fraternité Matin annonce qu’ après « un séjour en Éthiopie et en France, Le président Ouattara regagne Abidjan aujourd’hui ».

 

Jonas BAIKEH

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome