Situation socio-politique : Le pouvoir expulse Kemi Seba, le FPI en difficulté : le Rhdp gagne du terrain


Situation socio-politique : Le pouvoir expulse Kemi Seba, le FPI en difficulté : le Rhdp gagne du terrain
Ph DR

L’actualité socio-politique de ce mercredi 27 mars 2019 est dominée par l’expulsion du territoire ivoirien, mardi 26 mars 2019 de l’activiste politique franco-béninois, Kemi Seba, de son vrai nom Stellio Gilles Roberts Kapo Chichi, et de la crise qui fait rage au Front populaire ivoirien (FPI).

L’interpellation, puis rapatriement de l’activiste politique franco-béninois fait la Une des journaux de l’opposition. « Ouattara fait expulser Kemi Seba », titre à sa manchette le journal le Temps. Sur le même, Lg infos croit savoir que cette décision est le résultat de la panique des autorités, à l’approche de la conférence sur le FCFA, prévue à Abidjan. Kemi Seba est connu pour ses prises de positions radicales contre cette monnaie qu’il estime être la marque déposée du néocolonialisme. « Le régime- panique et expulse Kemi Seba », barre Lg info à sa Une. « Ce qui s’est passé avec Kemi Seba et ses hommes, hier », explique pour sa part le quotidien indépendant l’Inter.

Au Front populaire ivoirien, la tension reste toujours vive depuis le rendez-vous manqué Gbagbo-Affi en Belgique. Selon le quotidien le Mandat, le président statuaire du Fpi, l’honorable Pascal Affi N’guessan serait un os dans la gorge des Gbagbo ou rien (GOR). « Après le clash Gbagbo-Affi : Les Gor en grande difficulté », fait-savoir le confrère Pro-Rhdp, qui pointe du doigt « le silence troublant d’         Assoa Adou », du secrétaire général de l’aile dure du Fpi. Même son de cloche du côté du Jour Plus, qui ressassent les révélations d’un haut cadre du Parti sur les faux complots de l’ex-pensionnaire de la prison de Scheveningen. « Guerre des Clans, Un cadre du FPI dit tout sur les faux complots de Gbagbo », révélant que « 125 millions de FCFA sorties des caisses du FPI auraient servi à ouvrir un restaurant à Cocody ».

Alors que les cadres du parti leader de la gauche ivoirienne se livrent une guerre sans merci, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), continue de poser les jalons de sa victoire à l’élection présidentielle de 2020. « Les travaux d’hercules de Bacongo et Siandou notamment à Koumassi et Port-Bouët son mis en exergue par les confrères proche du pouvoir. « Rassemblement massifs et adhésions populaire au Parti unifié : Tout le monde court vers le RHDP », écrit le Patriote, qui voit en toute ces actions « de grands pas vers la victoire du Rhdp en 2020 ».

 

Jean Kelly Kouassi

 

Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte