Côte d'Ivoire : Soro lâche une nouvelle bombe, encore des morts annoncés à Béoumi


05/06/2019
Côte d'Ivoire : Soro lâche une nouvelle bombe, encore des morts annoncés à Béoumi
Guillaume Soro attaque encore et encore

Guillaume Soro, en vedette à la Une de plusieurs tabloïds ivoiriens ce mercredi 5 juin 2019. De même, les affrontements de Béoumi continuent de cristalliser l'attention de la presse. Jeannot Kouadio Ahoussou, la nouvelle recrue du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) et le Ramadan ne sont pas en reste.

« Soro lâche une nouvelle bombe », titre le journal indépendant l'Inter. « Présent en République démocratique du Congo (Rdc) aux obsèques de l'opposant historique, Etienne Tshisekedi, Guillaume Soro, président du Comité politique, a donné de ses nouvelles, dans une tribune sur sa page facebook. Comme ce fut souvent le cas depuis sa démission du perchoir, le député de Ferké règle ses comptes au pouvoir Rhdp », souligne le journal.

L'autre journal indépendant (du même groupe, Olympe) Soir Info reprend cette réaction de l'ancien président de l'Assemblée nationale. « Soro cogne le régime d'Abidjan et fait de graves révélations ». Morceaux choisis : « Gbagbo ne considérait pas le salon présidentiel comme les Illuminati considèrent le Graal » ; « Nous sommes en 2019 ; pas au temps de Louis XIV ! »

Sur la même question, Le Temps écrit : Ouattara interdit le salon d'honneur à Soro, l'ex-Pan en colère ».Quand Notre voie renchérit : « De retour de Kinshassa, Soro lance des piques à Ouattara ».

Pour l'expression, « Soro cherche à créer la chienlit » et en donne les raisons.

Autre sujet, non moins important, la crise qui a secoué Béoumi. « Encore des morts annoncés à Béoumi », fait savoir L'Inter. « Le procureur de la République près le tribunal de première instance de Bouaké, Koné Braman, a animé, lundi 3 juin 2019, à son bureau, un deuxième point-presse relatif à l'enquête ouverte suite aux affrontements meurtriers du mercredi 15 au vendredi 17 mai 2019, a Béoumi. Faisant le point sur la procédure judiciaire, M. Koné a indiqué que le bilan des personnes décédées est passé de 11 à 14. Il s'agit de deux blessés sur les dix-huit (18) qui avaient été brûlés, et 1 corps non encore identifié. Ce qui donne un bilan de neuf allogènes décédés et quatre autochtones (…) Concernant les personnes interpellées, outre les 16 premières placées sous mandat de dépôt, 5 autres ont été déférées devant le parquet puis placées sous mandat de dépôt. Parmi ces personnes, se trouve Konan Saint Rodolphe, leader d'opinion, chargé de communication du maire de Béoumi, Jean Marc Kouassi », a ajouté le quotidien.

LG Infos a pour sa part, proposé le témoignage d'un rescapé de ces affrontements :« comment ma mère a été tuée et brûlée ».

« Confiscation du pouvoir en 2020, Ahoussou livre les secrets de Ouattara », barre à sa Une Le Nouveau Réveil. Le journal accorde une place importante à ce transfuge du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci) qui a rejoint les rangs du Rhdp, il y a peu. Pour ce quotidien, Ahoussou Kouadio a trahi le secret désir du chef de l'État.

Terminons avec la fête de Ramadan et les exhortations des imams. « Arrêtez les discours haineux », rapporte Le Patriote. « Les leaders religieux déplorent les conflits inter-communautaires », ajoute LG Infos.

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2