Côte d'Ivoire / Les juges rendent leur décision dans l'affaire Gbagbo et Blé, l'opposition menace de descendre dans la rue


17/07/2019
Côte d'Ivoire / Les juges rendent leur décision dans l'affaire Gbagbo et Blé, l'opposition menace de descendre dans la rue
La décision écrite des juges de la Cpi a été largement commentée par les médias ivoiriens

La presse ivoirienne ce mercredi 17 juillet 2019 s'est faite l'écho des nouvelles venues de La Haye. Elle n'a pas oublié l'actualité brûlante au plan national, marquée par la réforme de la Commission électorale indépendante (Cei) et les nominations aux instances du Rhdp.

« 6 mois après l'acquittement, les juges rendent leur décision dans l'affaire Gbagbo et Blé », titre le journal indépendant L'Inter. Qui ajoute que des documents de plus de 1000 pages ont été déposés. « Beaucoup avaient trouvé l'attente longue : six mois que l'exposé écrit des juges relativement à la décision d'acquittement de Laurent Gbagbo et Blé Goudé était attendu. Ce mardi 16 juillet 2019, les juges de la chambre de première instance 1 de la Cour pénale internationale (Cpi) ont déposé le document détaillant leur verdict du 15 janvier 2019 », souligne L'Inter. Dans la même veine, Soir Info note que « le juge Tarfusser met fin au suspense ». Pour Notre voie, les juges de la Cpi sont formels : « les preuves de Bensouda sont très faibles ». Quand le Quotidien d'Abidjan conclu que « Tout est fini ». Un avis que ne partage pas L'expression qui prédit « ce qui va se passer ».

Autre sujet d'actualité : la reforme de la Cei. La presse fait savoir que l'opposition est vent debout. « Retirez ce projet de loi et reprenez les discussions avec la vraie opposition », barre à sa Une, Le nouveau Réveil. Qui rapporte ce qui a été arrêté par les groupes parlementaires Pdci Rda, Vox Populi et Rassemblement. Ceux-ci ont animé, la veille, un point-press pour faire cette injonction au gouvernement. Et, Génération nouvelle de faire observer que « pour exiger une Cei équilibrée, l'opposition menace de descendre dans la rue ».

« Duncan, Mme Diabaté, Amadou Soumahoro, Ahoussou, Diby », pourquoi ils ne sont pas membres du Directoire du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) ? Cette question que se posent de nombreux Ivoiriens trouve sa réponse dans les colonnes de Le Patriote. D'ailleurs, L'expression donne des précisions sur les instances du Rhdp. « Qui fait quoi au juste ». Quant Le Jour plus note que pour la présidentielle de 2020, « le Rhdp (a) engagé la bataille ».

Achevons notre tour dans les kiosques à journaux par les violences enregistrées à Duekoué. Soir Info rapporte qu'un « jeune (a été ) égorgé, des habitations incendiées ».

Jonas BAIKEH

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2