Des têtes sont tombées au Burida, un complot contre Gbagbo dévoilé, Bensouda veut riposter


Des têtes sont tombées au Burida, un complot contre Gbagbo dévoilé, Bensouda veut riposter

Dans la plupart de leur publication de ce jeudi 18 juillet 2019, les médias ivoiriens s’appesantissent sur les mesures prises par le ministre de la Culture et de la Francophonie pour mettre de l’ordre au Burida, la motivation des juges sur l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé, mais aussi sur la riposte que veut faire la Procureure Fatou Bensouda sur ce dossier en décembre.

« Crise au Burida, Sery Sylvain et Irène Viera suspendus », titre Fraternité Matin. Le quotidien progouvernemental fait savoir que le Collectif des artistes pour le changement du Burida (Cacb) peut crier victoire. Car rapporte-t-il, le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, a annoncé, dans une déclaration, la suspension de Sery Sylvain, président du Conseil d’administration et d’Irène Viera, directrice générale. Et le confrère de donner les raisons de cette décision, non sans ajouter que M.Akpatou Serge, directeur juridique du Burida est nommé par intérim pour gérer les affaires courantes et que les comptes du Burida ont été mis sous scellés.

Pour sa part, LG infos nous apprend que « Bandaman capitule » et que le Dg et le PCA (du Burida ont été) virés, hier ». Pour le confrère, « le ministre de la Culture et de la Francophonie n’a pas tenu face à la pression des artistes et du monde des arts, suite aux accusations de malversations dans la gestion du Burida ». Il ajoute que « Après sa rencontre de la Bibliothèque le mardi 16 juillet 2019 avec les acteurs de la culture et certains artistes, le ministre de la Culture et de la Francophonie s’est senti obligé finalement de virer Sery Sylvain et Mme Viera ».

L’autre sujet traité par les médias ivoiriens de ce jour reste le dépôt de la décision motivée des juges dans le procès Gbagbo-Blé Goudé.

Selon Le Quotidien d’Abidjan, « Dans sa décision motivée du mardi dernier, le juge-président dévoile le complot contre Gbagbo ». Le confrère nous apprend à travers les propos du juge-président que « Il (Gbagbo : ndlr) a été attaqué par les rebelles, l’armée française et l’Onuci ». Il ajoute que selon Leslie Varennes, « Un appel est difficilement envisageable… ». Pour Stéphanie Maupas, « Gbagbo et Blé Goudé peuvent demander une indemnisation ».

Pour le confrère LG infos, « Après le dépôt de sa décision motivée, le juge Tarfusser en colère, tacle la Chambre d’Appel ». Ce quotidien nous apprend que « le juge-président, Cuno-Tarfusser n’est pas content de la Chambre d’Appel ». Et que « il est d’ailleurs très en colère contre cette Chambre ». La raison ? « La décision de la remise en liberté immédiate du Président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé » a été « transformée en libération conditionnelle sous un régime restrictif ».

Sur le même dossier du procès Gbagbo, le confrère Le Patriote a trouvé un autre angle. Ce quotidien nous apprend que « Après le dépôt des motivations écrites sur l’acquittement de Gbagbo, Bensouda veut riposter…en décembre » : « La réaction ne s’est pas fait attendre, du côté de la représentante légale des victimes et de l’accusation ». Et Le Patriote d’ajouter. « Suite au dépôt des motivations écrites de la décision d’acquittement de Laurent Gbagbo et de Blé Goudé, il y a de cela six mois, la procureure qui a normalement un délai de trente jours pour faire appel demande un délai supplémentaire »

L’actualité de ce jour, c’est aussi l’ordre que vient de mettre le gouvernement dans les jeux de hasard.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte