Le préfet d’Abidjan interpelle les ‘’Chinois’’ à la veille des obsèques de DJ Arafat, une enquête ouverte sur des fraudeurs…


29/08/2019
Le préfet d’Abidjan interpelle les ‘’Chinois’’ à la veille des obsèques de DJ Arafat, une enquête ouverte sur des fraudeurs…
Les Chinois sont invités à respecter les consignes de sécurité lors des obsèques de DJ Arafat

Les dispositions sécuritaires prises pour l’organisation des obsèques de DJ Arafat, les différents hommages rendus au défunt artiste, et l’enquête ouverte sur des fraudes enregistrées au BAC 2019 cristallisent l’attention des médias ivoiriens, ce jeudi 29 août 2019.

Les nombreux fans de la star du Couper-décaler communément appelés ‘’Chinois’’ s’apprêtent à rendre un ultime hommage à leur idole, DJ Arafat, le vendredi 30 et le samedi 31 août 2019, au Stade Félix Houphouët Boigny. Pour éviter d’éventuels débordements qui pourraient se produire, des dispositions sécuritaires on été prises par les autorités d’Abidjan.

Fraternité Matin revient la conférence de presse co-animée, le mercredi 28 août 2019 par le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, et le président du comité d’organisation des obsèques de DJ Arafat, Kouadio Kenzo. « Levée du corps et inhumation : Comment se dérouleront les obsèques de DJ Arafat », barre à sa Une le quotidien progouvernemental. Dans sa livraison, le confrère nous fait savoir que d’une même voix, Kouadio Kenzo, président du comité d’organisation des obsèques, Vincent Toh Bi Irié, préfet d’Abidjan et Arnaud Jaguar, manager de DJ Arafat on insisté sur l’importance de la discipline pour la réussite de ces obsèques qui draineront certainement beaucoup de monde et de passion. Il a ajouté que le préfet d’Abidjan a donné des assurances sur les dispositions sécuritaires déployées pour encadrer ces obsèques.

Pendant que des dispositions sont prises, des autorités continuent d’apporter leur soutien à la famille de l’artiste disparu.

« Obsèques de DJ Arafat/ Compassion du gouvernement : Kandia Camara conduit une importante délégation au domicile de l’artiste », pointe Le Jours Plus. Le confrère nous apprend que « Une importante délégation gouvernementale était le mardi 27 août dernier au domicile de DJ Arafat, décédé le 12 août à la suite d’un accident de moto à Abidjan. Conduite par Kandia Camara, ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle ». Il a aussi donné la composition de cette délégation comprenant la ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, Ramata Ly Bakayoko, le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman, l’ancien ministre Philippe Légré, des sénateurs et des députés.

Pour sa part, le confrère Le Patriote parle du soutien de Mme Dominique Ouattara à la famille du défunt. « Décès de DJ Arafat : La Première Dame apporte son soutien à la famille », titre ce quotidien. Le Patriote nous apprend que Mme Dominique Ouattara a dépêché son directeur de cabinet, Mme Yao Patricia Sylvie au domicile de DJ Arafat. Et qu’avant de prendre congé de ses hôtes, elle a offert, au nom de la Première Dame, la somme de 3 millions de francs cfa aux enfants et à la veuve et 2 millions de francs cfa à la famille du défunt.

Le second sujet traité par les médias ivoiriens concerne les fraudes enregistrées aux examens à grands tirages. « BAC et BEPC 2019 : Toute la vérité sur les 6 250 cas de fraude », barre à sa Une Le Jours Plus. Le confrère nous fait savoir que l’inspecteur général, coordonnateur des inspections générales, Kourouma Ibrahima, a fait un grand déballage sur l’affaire des nombreux cas de fraudes constatés à la session 2019 des examens de fin d’année (BEPC et BAC), le mercredi 28 août lors d’un point de presse, à la Direction de l’encadrement des établissements sise au Plateau.

Pour sa part, Le Patriote nous apprend qu’une enquête a été ouverte sur les 6 250 cas de fraude au Bac 2019. « Lorsqu’elles seront menées, nous allons déceler les choses. Ces enquêtes vont nous permettre de savoir si des enseignants sont impliqués », selon le confrère qui rapporte les propos de l’inspecteur général.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Pétition LIBAN (2)

1 | 2

 

Videodrome