CPI/Procès Gbagbo et Blé Goudé : Le camp Ouattara panique, Bensouda demande un non acquittement, le FPI veut s'allier au RHDP…


17/09/2019
CPI/Procès Gbagbo et Blé Goudé : Le camp Ouattara panique, Bensouda demande un non acquittement, le FPI veut s'allier au RHDP…
Le FPI « envisage une plateforme avec le RHDP».

Le procès de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo et de son ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé continue d’attirer l’attention des quotidiens ivoiriens parus ce mardi 17 septembre 2019. L’appel de la procureure, Fatou Bensouda suite à ce procès, fait réagir certains cadres du Front populaire ivoirien (FPI) et bien d’autres formations politiques en Côte d’Ivoire.

Actuellement en liberté conditionnelle après acquittement, l’ex-chef d’Etat, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé n’attendaient que la réaction de la procureure, Bensouda, avant leur libération. Après une période accordée pour analyse des dossiers du procès, la procureure a décidé de faire appel de la décision d’acquittement en faveur de l’ancien président et de son ministre. Cet appel reste l’évènement majeur des rédactions des quotidiens du jour.

Le quotidien indépendant Soir Info barre à sa Une « affaire Gbagbo et Blé Goudé à la CPI : Bensouda demande un non-lieu et non acquittement ». Dans cette même lancée, Linter titre « appel contre l’acquittement : les parents de Gbagbo réagissent ». En effet, après que la procureure ait décidé de faire appel, les habitants de Gagnoa soutiennent que « ce qui vient maintenant est politique, que Bensouda réfléchisse encore ». L’avocat de Laurent Gbagbo, quant à lui, annonce « nous avions prévu cette éventualité ». Il se dit prêt pour affronter toutes les prochaines étapes du procès.

Toujours dans cette orientation, le journal L’Expression met à sa première page, « après l’appel de la procureure, Gbagbo, Blé Goudé : ce n’est pas encore fini ». Le quotidien de l’opposition, proche de l’ancien président ivoirien, LG Infos rassure, « nous allons donner la réponse politique à cet acharnement ». En revanche, Le Patriote, pro-gouvernemental dit que « Bensouda assomme Gbagbo et les Gor (Gbagbo ou rien), ce qui attend l’ex-prisonnier et son ministre ».

Face à toutes ces réalités, l’autre journal de l’opposition, Le Temps garde sa sérénité sur cette affaire. Il annonce que « Gbagbo est serein et confiant. Nous sommes prêts ». Dans cette même veine, Assoa Adou, secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI) de l’ancien chef de l’Etat, rassure ses militants, « les ivoiriens doivent demeurer calmes et confiants pour le retour du président Gbagbo ». Cependant, Le Jour Plus met à sa page d’accueil, « atmosphère de deuil dans le parti de Gbagbo, le rêve des Gor brisé ».

Outre cette question du procès Laurent Gbagbo, la question des élections présidentielles, continue également de susciter des réactions au niveau des différentes classes politiques ivoiriennes. L’opposition se prépare en vue de la conquête du pouvoir en 2020. Selon le confrère L’Expression, le FPI envisage « une plateforme avec le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix, RHDP ». Après le meeting de l’opposition, le samedi 14 septembre, le confrère Le Temps titre encore « grosse panique dans le camp de Ouattara, la réalité des faits qui fait peur au régime ».

 

Idriss KONE

Idriss KONE (stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome