Affaire "Gbagbo et Blé Goudé" : les graves aveux de Bensouda ; Bédié face à un gros dilemme ; la mère de Dj Arafat règle ses comptes


18/09/2019
Affaire "Gbagbo et Blé Goudé" : les graves aveux de Bensouda ; Bédié face à un gros dilemme ; la mère de Dj Arafat règle ses comptes
La notification d'appel déposée par Fatou Bensouda alimente les commentaires

L'intention clairement exprimée par la procureure de la Cour pénale internationale (Cpi), Fatou Bensouda d'interjeter appel de l'acquittement de Laurent Gbagbo et Blé Goudé suscite encore de vives réactions dans la presse ivoirienne ce mercredi 18 septembre 2019.

« Les graves aveux de Bensouda » titre le journal indépendant Soir Info. Pour le confrère, qui reprend l'analyse d'un journaliste de Radio France internationale (Rfi) la nouvelle posture de la procureure qui réclame un non-lieu plutôt qu'un acquittement sonne comme un aveu d'échec. Celle qui voulait une condamnation des deux Ivoiriens a revu ses prétentions à la baisse. « D'une façon, elle (Bensouda) accepte un peu les conclusions de la Chambre de première instance selon lesquelles son dossier était trop faible », rapporte Soir Info.

Pour Le Temps, la procureure n'a aucune chance de triompher. Et, il en donne des raisons en s'appuyant sur des points de motivations de la décision d'acquittement livrés par le juge de la Chambre de première instance, Cuno Tarfusser. « Pour le juge Cuno, le témoignage du procureur, dans son ensemble et malgré son volume, est extrêmement faible », cite le confrère.

Quant à Notre Voie, il estime que Gbagbo et Blé Goudé sont « otages d'un système judiciaire inédit ». « Pour beaucoup, Laurent Gabgbo et Charles Blé Goudé sont l'objet d'un acharnement judiciaire injustifié. D'autant que la présentation de la preuve de la procureure a convaincu plus d'un que le dossier était complètement vide », souligne Notre Voie.

L'Inter pour sa part, a mentionné « ceux à qui profite l'appel de Bensouda ». Simone Gbagbo, Affi N'guessan et même le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci).

Concernant le dernier cité (le Pdci), Le Mandat soutient que le maintien de Gbagbo à Bruxelles place « Bédié face à un gros dilemme ». « Cette décision vient bouleverser bien des choses dans la sphère politique ivoirienne. Henri Konan Bédié qui piaffait d'impatience de voir Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé libres afin de regagner la Côte d'Ivoire avec eux, devra patienter encore. Pour nombre d'observateurs, Henri Konan Bédié est dans une mauvaise passe », souligne le Mandat.

Autre sujet d'actualité, la dissolution de la Yôrôgang, le fan club du défunt roi du coupé-décalé, Dj Arafat. Selon Le temps, « Après les obsèques de Dj Arafat, Tina Glamour règle ses comptes ». Valentine Logbo, mère de Dj Arafat est sortie de son silence. Fidèle à ses habitudes, celles qui se fait appeler Tina Glamour n'a pas eu la langue de bois pour régler ses comptes aux amis de son fils. « Il n'y a plus de Yôrôgang, je dissous la Yôrôgang. La personne qui s'amusera à dire qu'il est le patron de la yôrôgang recevra une sommation interpellation de la justice », rapporte Le temps.

Fraternité Matin annonce un conseil des ministres ce mercredi à Yamoussoukro et prépare l'opinion sur une prochaine hausse du carburant.

Jonas BAIKEH

 

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2