Tout se mélange dans le cabinet de Fatou Bensouda après l’appel contre l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé, certains de ses collaborateurs indignés se dressent contre son action, Alassane Ouattara ressuscite Houphouët


19/09/2019
Tout se mélange dans le cabinet de Fatou Bensouda après l’appel contre l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé, certains de ses collaborateurs indignés se dressent contre son action, Alassane Ouattara ressuscite Houphouët
Des collaborateurs de Fatou Bensouda sont mécontents de sa décision d'appel contre l'acquittement et la libération de Gbagbo et Blé Goudé

L’appel de la procureure de la Cour pénale internationale (Cpi), Fatou Bensouda contre la décision d’acquittement et de libération de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo et de son ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé, verdict rendu public par la Chambre de première instance de la Cpi, le 15 janvier dernier et le lancement des travaux de la voirie de Yamoussoukro sont les sujets qui catalysent l’attention de la presse ivoirienne, ce jeudi 19 septembre 2019.

La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a ouvert, lundi 16 septembre, un nouveau chapitre dans l’affaire intentée contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Fatou Bensouda a fait appel de la décision d’acquittement rendue le 15 janvier, dénonçant des vices de procédure et demandant en conséquence l’annulation des acquittements prononcés en faveur de l’ex-chef d’État et de l’ancien chef des Jeunes patriotes, et la relance du procès.

La procureure reproche à la chambre de première instance de ne pas avoir rendu son jugement dans les formes et de n’avoir motivé les acquittements que six mois plus tard, en juillet. Fatou Bensouda estime en outre que les juges auraient fait une « évaluation incorrecte ou déraisonnable » des preuves présentées lors du procès, quelque 82 témoignages et 4 000 pièces à conviction. La magistrate gambienne estime, en substance, que les juges ont placé la barre trop haute dans leur évaluation.

Cette posture de Fatou Bensouda semble ne pas plaire à certains de ses collaborateurs. Le quotidien indépendant Soir info qui en sait un peu plus sur cette affaire, barre à sa Une. « Appel contre l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé : C’est mélangé dans le cabinet de Bensouda, certains de ses collaborateurs indignés, se dressent contre son action. ». Le quotidien proche du parti de Gbagbo, Lg infos, lui croit savoir, ce qui va se passer dans les prochains jours après cet appel. « Après l’appel de Fatou Bensouda, voici ce qui va se passer à la Cpi, les éclairages de plusieurs juristes. L’appel de Bensouda vu par la presse Russe.», précise Lg infos. Dans la même veine, Le Quotidien d’Abidjan titre ceci : « Rebondissement dans l’affaire Gbagbo à la Cpi, voici ce qui va boulverser le plan diabolique de Bensouda, les révélations d’un avocat français, le Rhdp a jubilé pour rien. ». Quant au quotidien L’inter, il évoque ce qui a influencé la décision de Fatou Bensouda. « Cpi/Appel contre l’acquittement, un juriste révèle ce qui a influencé la décision de Bensouda. ‘’La participation de Gbagbo à la présidentielle est compromise’’. Le Rhdp à l’abri d’une surprise, la réaction du gouvernement.», barre à sa Une le confrère L’inter.

L’actualité de ce jour, c’est aussi le lancement des travaux de réhabilitation de la capitale politique, Yamoussoukro. Sur cette question, le quotidien proche du navire présidentiel parle de résurrection d’Houphouët. « Lancement hier des travaux de la voirie de Yamoussoukro, Ouattara ressuscite Houphouët, 41 km de route concernés, 32,4 milliards Fcfa décaissées, le grand merci des populations au digne fils du Père de la nation. », titre le confrère Le Patriote. Même son de cloche du côté du confrère le Jour plus. « Lancement des travaux de réhabilitation de Yamoussoukro, le digne héritier redonne vie à la ville d’Houphouët Boigny. ».

 

Maxime KOUADIO                                              

 

1 | 2