Lutte contre le cancer du sein, l'hépatite A et C: De bonnes nouvelles pour les malades

Les coûts des traitements baissent
12/09/2015
(Photo DR)
Il s'agit-là d'un véritable ouf de soulagement pour les personnes souffrant du cancer ainsi que des hépatites virales. Les nouveaux coûts du traitement de ces deux pathologies ont été annoncés par Dr Raymonde Goudou Coffie, ministre de la Santé et de la lutte contre le Sida.

C'était à l'occasion d'une double cérémonie de remise du centre de sénologie du Chu de Treichville et du centre de prise en charge des hépatites virales à l'Institut Pasteur du chu de Cocody. En ce qui concerne le cancer du sein, les patients ne devront débourser que 10 % du coût du traitement, soit moins de 100.000 francs Cfa par cure, contre 1.000.000 de francs Cfa précédemment. Sur le cas de la prise en charge des hépatites virales, les prix des tests de dépistage des hépatites virales B et C sont fixés à 2000 francs pour l'ensemble des trois tests, au lieu de 18 000 francs, quand la charge virale passe de 40 000 F à 4 000 francs pour chacun de ces virus. « Le volet thérapeutique prend en compte le traitement de 3000 patients sur 5 ans. Ainsi, 4800 boites d'interféron pégylé alpha 2a, correspondant au traitement de 100 patients, sont disponibles dans les 4 Chu de Côte d'Ivoire, depuis le mois de mai 2015 au prix de 14 000 francs l'injection par semaine contre 153 000 francs l'injection auparavant. La ribavirine est offerte gratuitement », a déclaré la ministre de la Santé et de la lutte contre le sida. Ajoutant que tous ces acquis ont été rendus possibles grâce à la convention Etat de Côte d'Ivoire-laboratoire Roche. Pour le directeur général dudit laboratoire, Dr Bamba, l'ignorance des populations, la faiblesse des capacités diagnostiques et le faible nombre de spécialistes du cancer constituaient des entraves à la prise en charge du cancer du sein. Il a indiqué que le projet Roche sur le cancer du sein prend en compte la sensibilisation et le dépistage, le renforcement des capacités ainsi que celui du plateau technique et l'accès au traitement. Pour rappel, le cancer du sein est le premier cancer de la femme en Côte d'Ivoire et la première cause de mortalité du cancer féminin. 2248 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, avec un taux de mortalité élevé de l'ordre de 58 %.

Bertrand GUEU

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Bertrand Gueu

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2