Les bienfaits du café sur les diabétiques


10/05/2012
Les bienfaits du café sur les diabétiques
Engagé dans la promotion de la consommation du café, le comité scientifique ivoirien de la campagne ''Ignite'' était face aux agents de santé, en occurrence les sages-femmes et les infirmiers le mardi 08 mai dernier.

Au cours de cette rencontre qui a eu lieu à l'amphithéâtre de l'administration de l'Institut national de formation des agents de la santé (Infas), à Treichville, le professeur Anzouan Kacou, président du comité scientifique et son équipe se sont attelés à expliquer les bienfaits de la consommation du café sur le diabète de type 2, le système nerveux et le système cardio-vasculaire. Developpant le thème : « Café et diabète de type 2 », Dr Amos Ankotché, spécialiste de la nutrition, a noté que la consommation régulière de café améliore ou freine l'apparition du diabète. « Un diabétique a le droit de consommer du café. Le café fait du bien. Il ne va pas guérir la maladie, mais il retarde la maladie », a été formel Dr Ankotché qui a conseillé à ces praticiens la prescription de la consommation du café à leurs patients. Dr Thérèse Sonan, neurologue n'en dira pas moins en ce qui concerne, « le café et le système nerveux ». Avec des informations basée sur des recherches scientifiques, elle a présenté les liens entre le cerveau et la consommation de café. « Le café peut aider à protéger contre la survenue de la maladie de Parkiston et les Accidents vasculaires célébraux (AVC). Le café peut être bénéfique chez certains migraineux », a affirmé Dr Sonan, convaincue que la consommation du café sur un long terme protège et prévient certaines maladies. Tout comme Dr Ankotché, elle a insisté sur le fait que le café n'est pas un médicament. « On ne s'en sert pas pour traiter une maladie. Mais, le café reste bénéfique pour la santé », a-t-elle dit, puis de conseiller également la pratique régulière du sport. Bouclant la série des présentations, Pr Anzouan Kacou, cardiologue, s'est prononcé sur, « café et système cardio-vasculaire ». Il a noté l'effet protecteur d'une consommation modérée du café. Il a encore insisté que le café n'est pas un médicament. « Ce n'est pas non plus un ennemi sur la santé. Vous pouvez boire du café dans la limite de votre tolérance. En occurrence 3 à 5 tasses par jour », a mentionné le président du comité scientifique. Puis de conclure qu'un bon café, ''c'est la santé en plus''.

Irène BATH

Irene Bath

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2

 

Videodrome