Vaccination contre la rougeole et la rubéole à Dimbokro : Des agents de santé prennent d’assaut des salles de classe

.Plusieurs élèves démasqués
. Les premières données disponibles

Le district sanitaire de Dimbokro (centre ivoirien) pourrait certainement conserver sa réputation de meilleur district sanitaire.

Au quatrième jour de cette vaste campagne nationale de vaccination contre la rougeole et la rubéole, le directeur départemental de santé (Dds), Dr N’Da Allechi Prospère et ses agents ont entamé, le mardi 30 janvier 2018,  la stratégie dite « avancée ». Cela consiste pour les deux équipes mobiles déployées sous le hangar de la salle polyvalente du lycée moderne de Dimbokro, de se déplacer désormais vers les élèves.

A relire: Lutte contre la rougeole et la rubéole/ Environ 14 millions d'enfants attendus dans 6 000 centres de vaccination

« Nous allons parcourir les salles des élèves de 6ème, 5ème, 4ème et les autres niveaux où il y a plus d’élèves de 14 ans, avec l’accord obtenu des éducateurs », nous a expliqué l’un des agents avec une glacière en bandoulière devant le bureau des éducateurs au sein dudit lycée . Cette stratégie, débutée à 8h50 mn, a également permis de démasquer plusieurs élèves non encore vaccinés qui se font passer pour des élèves vaccinés. Pour le « prouver », ces élèves  n’ont pas hésité à colorer leur petit doigt avec un stylo de couleur violette, qui est en réalité, la zone de marquage des agents vaccinateurs à la fin de la vaccination.

Soumis à plusieurs questions, ces élèves ont dû craquer et avouer, avant de se faire vacciner. La journée de mardi pourrait battre tous les records de vaccination, eu égard à la détermination de ces équipes appuyées par l’infirmière du lycée, Blai Eugénie. Par ailleurs, avec un dispositif bien huilé de 38 équipes, le district  a pu vacciner sur trois jours,  26.755 enfants de 9 mois à 14 ans. Il ne reste plus que 32.498 à vacciner. Cette performance a été saluée par le Dds qui est convaincu de l’implication des parents, des enseignants, pour la bonne organisation des sites et le bon déroulement des séances de vaccination. Il a également salué l’application des différentes directives, notamment l’organisation des sites, la gestion des déchets, la gestion de la chaîne du froid, la mobilisation communautaire, et la gestion efficace des cas de refus.

Toutefois, le Dds surveille le remplissage des fiches de pointage, la gestion et la conservation du vaccin, ainsi que la qualité de la supervision et du monitorage des données dont il veut une nette amélioration. En dehors de l’axe de Soungassou (vers Boungouanou) et d’Andianou, Djangokro (vers Bocanda), les deux autres axes  qui comprennent d’une part, Noffou, Langba, et d’autre part Abidji, Angan Konankro et Trianikro (vers Didiévi), relèvent du parcours du combattant, au regard d’une voie poussiéreuse et quasiment inexistante.

 

M’BRA Konan (envoyé spécial à Dimbokro)

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

M'Bra Konan

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte