Loi anti-tabac : Un important document remis au ministère de la Santé


Le Réseau des Ong actives pour le contrôle du tabac en Côte d’Ivoire (Rocta-Ci) était, le mardi 20 février 2018, face au directeur de cabinet adjoint, Dr Ablé Ekissi et Dr Kouamé Désiré (chargé des Ong), du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique (Mshp).

C’était au cabinet dudit ministère, au Plateau. Cette délégation du Rocta-Ci avait en sa possession cinq cents (500) signatures contre le tabagisme émanant d’individus, d’Ong, de la société civile, de guides religieux, d’associations des Droits de l’Homme, de consommateurs, de partenaires internationaux et d’acteurs de médias.

Après avoir reçu cette pétition, Dr Ablé a rassuré que la loi (anti-tabac) a été programmée par le gouvernement. Du coup, le sit-in prévu au Plateau, le mercredi 21 février 2018, par le Rocta-Ci, a été suspendu par les organisateurs. Selon les membres de ce réseau qui étaient à la rencontre du mardi, le projet de loi anti-tabac a été adopté par le gouvernement depuis 2014. Pour eux, jusqu’à présent, ledit projet n’est pas encore à l’Assemblée nationale. C’est pourquoi, depuis deux mois, ceux-ci ont initié une pétition au plan national et international, afin de soutenir les activités du gouvernement ivoirien pour la signature d’une loi anti-tabac et pour que le processus d’adoption puisse aller à son terme.

 

M’BRA Konan

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

M'Bra Konan

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte