Chu de Yopougon: Les dialysés côtoient la mort

Une victime évoquée

Les insuffisants rénaux, qui se font dialyser à l’unité de néphrologie du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Yopougon, ont la peur au ventre , chaque fois qu’ils y vont pour épurer leur sang.

C’est que les coupures d’eau et de courant sont récurrentes. ‘’ Le 15 mars, dans la matinée, en pleine séance de dialyse, l’eau est coupée, on a dû arrêter. Un enfant est mort. On a peur», nous a-t-on appris. Le lundi 26 mars 2018, ils étaient inquiets et avaient les regards hagards, à notre passage. Tous priaient pour que le courant électrique ou l’eau ne se coupe pas, à leur tour. A en croire des sources hospitalières, ce 15 mars, il y a eu une coupure d’eau, après 1 heure de dialyse mais il n’y a pas eu mort d’homme. ‘’ Quand il y a eu la coupure d’eau, le parent a pris l’enfant, et s’en est allé. Il a signé une décharge'’, ont réagi nos sources...

A relire: Insuffisance Rénale/ plus de 100 postes de traitement en Côte d’Ivoire

« On ne peut pas soutenir que c’est la coupure d’eau, au moment où quelqu’un est en train de faire sa dialyse, qui l’a tué. Seul le médecin légiste peut donner les raisons de la mort de quelqu’un. Seulement, quand il faut 4 heures de dialyse par séance, et qu’on n’en fait qu’une heure, il peut avoir des conséquences, mais pas dans l’immédiat, plus tard», nous a-t-on confié. Et d’ajouter que les insuffisants rénaux ont droit à deux dialyses de 4 heures, par semaine. A en croire nos sources, lorsque l’eau se coupe, le Chu a recours aux sapeurs pompiers ou à l’Office national de l’eau potable (Onep). ‘’ Mais ce 15 mars, l’eau était coupée, même chez les pompiers. La Sodeci que nous avons jointe, a indiqué que c’était une coupure accidentelle parce qu’un gros arbre était tombé sur le conduit. Nous, nous avons un fût de 1000 litres dehors et un autre de 800 litres à l’intérieur. Mais quand l’eau est coupée, en une heure, tout peut finir», ont relevé nos sources.

A les écouter, il faut installer des fûts de 10 mille ou de 8 mille litres, et veiller à ce que le relais soit assuré par un groupe électrogène, chaque fois que le courant électrique est coupé. ‘’ S’il n’y a pas de courant, la pression de l’eau est faible», ont noté nos informateurs.

Dominique FADEGNON

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

Dominique Fadégnon

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte