Santé : Le ministre Aka Aouélé pose la pierre de l'agence de la Nouvelle pharmacie de la sante publique (NPSP) de à Bouaké

Une oeuvre de 6 milliards de f Cfa en construction

Après plus de trois  décennies,  la Nouvelle Pharmacie de la santé Publique (NPSP), née sur les cendres de l'ex-Pharmacie de la Santé publique (PSP) se déploie dans les villes de l'intérieur, notamment à Bouaké où la  pose de la première pierre de l'agence régionale de cette officine a été effectuée ce mercredi 25 juillet 2018 en présence de nombreuses autorités administratives et coutumières. Bâtie sur une superficie de 2,5 hectares avec un coût de plus de 6 milliards de francs de CFA, cette infrastructure de distribution de produits pharmaceutiques va desservir 34 districts sanitaires, un centre hospitalier universitaire, 27 hôpitaux généraux de base, 800 établissements sanitaires de base et 161 maternités. 

Lors de  la cérémonie de la pose de la première pierre, le  Docteur Eugène Aka Aouélé, ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, a salué la réalisation de ce projet. Une initiative qui, selon lui, cadre bien avec la vision du président de la République de rapprocher les soins de santé des populations. « Cette décision du président Alassane Ouattara conforte son idéal de placer la santé  au cœur du développement social durable. Nous voici ensemble sur le chemin du défi, celui de bâtir la première agence en pharmacie en vue d'assurer la couverture des zones nord », a indiqué Dr Aka Aouélé.

Le professeur Ange Yapi Désiré, Directeur Général de la NPSP s'est félicité de l'apport des bailleurs de fonds pour la réalisation de ce projet. Il a indiqué que ce projet fait partie de la politique sociale de la NPSP qui consiste à se rapprocher de ses usagers. M. Yapi a envisagé la construction très prochaine de 3 autres agences dans les localités de Korhogo, d’Abengourou et de Gagnoa. Bamba Semon et Laura Marage, respectivement représentant de l'Union Européenne et de l'Agence française de développement (AFD/ C2D) ont marqué leur pleine adhésion à ce projet, justifiant s'inscrire dans l'accompagnement à la réforme de la politique pharmaceutique en Côte d'Ivoire. « L'agence française de développement attache une importance à la disponibilité des produits pharmaceutiques en Côte d'Ivoire », a salué la représentante de l'AFD.

Elle s'est par ailleurs félicite  de la politique managériale des autorités sanitaires ivoiriennes qui a vu le  succès de la réforme pharmaceutiques dans ce pays. La nouvelle PSP, bâtie sur une superficie de 2,5 hectares, abritera un entrepôt de 5000 m2, un bâtiment administratif de R+ 1 de 340 m2, un bâtiment pour les produits inflammables de 200 m2, un magasin pour les produits inutilisables de 240 m2 , un bâtiment vestiaire de 120 m2, une clôture de 680 m2, une guérite de 50 m2 , une cantine de 160 m2 ,une voirie bitumée et bétonnée et un parking véhicules légers et camions.  

Simon DEBAMELA, à Bouaké 

Simon De BAMELA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte