Hôpital mère-enfant Dominique Ouattara : La ministre Bakayoko Ly Ramata veut désormais prendre en charge les enfants vulnérables


Ph DR

Le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a procédé ce jeudi 02 juillet à l’amphithéâtre dudit établissement sanitaire à la signature d’une convention avec l’hôpital mère-enfant Dominique Outtara de Bingerville pour la prise en charge des enfants issus des pouponnières et des orphelinats. 

Cette signature de convention s’inscrit dans l’objectif du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant et celui de l’hôpital qui se sont engagés pour le bien-être et la protection des femmes, des enfants et de la famille.

Bakayoko Ly Ramata, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a souligné que « ce protocole d’accord prend la prise en charge complète, c’est-à-dire les consultations, les examens laboratoires, l’imagerie médicale et l’hospitalisation quelque soit la durée » des enfants abandonnés ou en détresse ayant besoin de soins intensifs pour leur survie.

« Par son cratère social, l’hôpital accueille des patients en situation de précarité ou en cas d’urgence. Ce point est essentiel aux yeux de la Première dame, Dominique Ouattara et cela apporte une dynamique à l’humanisme que chaque jour nous essayons de partager. La convention que nous venons de signer ensemble aujourd’hui est la formalisation d’une collaboration profonde entre votre ministère et l’hôpital mère-enfant », s’est réjouie le directeur général de l’hôpital mère-enfant Dominique Ouattara de Bingerville, Frédéric Du Sart.

Cette rencontre s’est achevée par une visite des différents services médicaux de ce joyau architectural médical et scientifique offert Par la première dame Dominique Ouattara.

 

Philomène Yaï (Stg)

Philomène YAÏ (Stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte