Lutte contre le cancer : L’incroyable mobilisation des Hommes de médias


Le vice-président Daniel Duncan s’est associé aux Jmmc

Du vendredi 19 au samedi 20 octobre 2018 à Grand-Bassam, les Hommes de médias regroupés, ont porté le message des femmes victimes de cancer du sein, à travers la deuxième édition des Journées de mobilisation contre le cancer du sein.

Celles-ci ont été marquées par plusieurs dons et des activités récréatives, à l’espace Carrefour jeunesse. Bien avant, ces journées ont permis à la commissaire générale Léa Guigui et surtout Daniel Kablan Duncan de sonner la mobilisation. En effet, à la tête de l’organisation écho média, la commissaire générale a indiqué que les Hommes de médias sont aux côtés des mères, des filles, afin qu’elles vivent pleinement leur féminité malgré la maladie. « Ensemble au sein d’Echo Médias, les journalistes, les blogueurs, les youtubeurs, avons décidé de nous engager. Un engagement contre la mort. Un engagement pour la vie donc. L’année dernière, avec les organisations professionnelles des médias, notamment l’Unjci, les directeurs de Fraternité Matin et de la Rti, la Fondation Agir contre les cancers, et surtout le Programme national de lutte contre le cancer que dirige le Professeur Innocent Adoubi, nous avons organisé la première édition des Journées de mobilisation des médias contre le Cancer du sein, Jmmc 2017. Nous posions ainsi la première pierre  d’une longue croisade contre l’un des plus grands tueurs silencieux au monde, qui, chaque année, emporte 1223  vies précieuses dans notre pays. Des vies de donneuses de vie. Laissant ainsi des nations entières, des familles elles aussi entières, pères et enfants, dans la désolation, mais aussi dans la colère absolue qui naît de l’impuissance.  Les femmes qui sont sauvées du cancer du sein, restent blessées, meurtries. Leurs corps, marqués à jamais. Parfois, elles sont amputées de l’une de leurs ''collines jumelles'', pour emprunter à un grand Africain de tous les temps, Léopold Sédar Senghor, sa belle et émouvante image », a-t-elle détaillé

Quant au vice-président de la République, Kablan Duncan, qui s’est impliqué personnellement dans le succès de cette deuxième édition des Jmmc à Grand-Bassam, il s’est apesanti sur les ravages du cancer de sein au sein des populations féminines. « Aujourd’hui, on dénombre 2 248 nouveaux cas de cancer du sein par an en Côte d’Ivoire, avec une mortalité de 54%. Dans 80 % des cas, il est malheureusement découvert tardivement. », a-t-il regretté.

Les assurances de Duncan

Toutefois, il a rassuré pour dire que l’Etat de Côte d’Ivoire sera aux côtés de toutes les malades. « Nous sommes ainsi heureux de constater que la présente cérémonie initiée par les professionnels des médias, représentés par Echomedia, fasse l’objet d’une forte mobilisation qui réunit à la fois les professionnels de la santé et d’autres corps du métier, dont les journalistes. Cette coopération est importante, car vous êtes les mieux placés pour transmettre l’information et la sensibilisation sur le cancer du sein en l’occurrence, et pour faire prendre conscience de la nécessité du dépistage précoce du cancer du sein. Nous savons que les médias jouent un rôle capital dans la lutte mondiale pour la santé, agissant comme un système d’alerte pour les mauvaises pratiques, et comme chantres des bons travaux de recherche. Nous vous remercions donc, pour votre collaboration et votre présence nombreuse à cette cérémonie. Nous tenons également, à ce jour, à saluer de manière particulière, l’excellent partenariat avec le Laboratoire Roche, depuis 2014, qui a permis la réalisation de deux Centres de sénologie, où l’examen d’orientation diagnostic est  à coût réduit. L’un  des Centres, est installé au sein du Centre hospitalier et universitaire de Treichville, et l’autre, à l’Institut national de santé publique à Adjamé. La création depuis 2014, de trois Centres de diagnostic, avec l’immuno-histochimie, afin de bien orienter les traitements des malades atteints de cancer du sein. Il convient de souligner également, que la convention entre le gouvernement ivoirien et le Laboratoire Roche, permet aujourd’hui la gratuité des soins du cancer du sein et de l’Hépatite Virale, en raison de 40% des coûts supportés par l’Etat ivoirien, et 60% par le Laboratoire Roche. Ce partenariat avec le laboratoire Roche permet, depuis 2015, à plus de 4000 femmes de se faire, chaque année, dépister par la mammographie et l’échographie, à coût réduit. L’Etat sera toujours aux côtés des malades, à travers un vaste programme », s’est prononcé M. Duncan, qui a appelé tous à la mobilisation contre le cancer.

Ces journées ont vu la participation du ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré.

 

M’BRA Konan

M'Bra Konan

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte