Hémorragie suite à un accouchement, une étude révèle : « La femme n'a que 2 heures pour survivre »


Hémorragie suite à un accouchement, une étude révèle : « La femme n'a que 2 heures pour survivre »
L’accouchement à l'hôpital permet de réduire les risques.

L'hémorragie de la délivrance encore appelée hémorragie du post-partum immédiat, est selon l’Organisation mondiale de la santé (Oms) d'origine utérine. Elle survient dans les 24 heures suivant l'accouchement. Cette complication redoutable de l'accouchement est responsable d'une perte sanguine estimée à au moins 500 millilitres et est l'une des causes de mortalité maternelle liée à la grossesse.

Dr Zérégbé Toh, chargé d'études au Programme national de la santé de la mère et de l'enfant (Pnsme), sur la base des résultats d'une étude, a déclaré que les chances de suivie de la femme, qui se retrouve dans cette situation, sont infimes. « Lorsqu'une hémorragie post-partum survient, la femme n'a que 2 heures pour suivre », a révélé l'expert lors d'un atelier de formation des journalistes des différents médias à Abidjan du 22 au 24 janvier 2019. C'est pourquoi, il est conseillé d'accoucher à l'hôpital. Le spécialiste a révélé qu'après l'accouchement, les muscles de l'utérus se contractent, compressant les vaisseaux sanguins et aidant ainsi à limiter le saignement quand le placenta se détache. Si les muscles ne se contractent pas suffisamment fort, des saignements abondants (hémorragie post-partum) peuvent survenir, et constituent un danger mortel. A en croire les spécialistes, de telles situations sont courantes dans les pays pauvres, où la mortalité maternelle est environ 100 fois plus élevée que dans les pays développés. Il s'agit d'un problème très grave, nécessitant des traitements efficaces qui pourraient permettre d'éviter l'utilisation de la chirurgie pour retirer l'utérus (hystérectomie). Celle-ci est souvent la dernière option de traitement, après laquelle la femme ne peut plus avoir d'enfants. Dans la plupart des cas, un médicament est administré aux femmes au moment de l'accouchement (avant que des saignements excessifs ne surviennent) pour réduire la probabilité d'une perte de sang excessive.

Marcelle AKA

Marcelle Aka

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte