Santé : L’État dit oui à la nouvelle reforme hospitalière pour une meilleure prise en charge des populations


Santé : L’État dit oui à la nouvelle reforme hospitalière pour une meilleure prise en charge des populations
L'Etat de Côte d'Ivoire n'a jamais opté pour la privatisation des établissements publics de santé.

La reforme hospitalière annoncée par le gouvernement Gon Coulibaly a été mal perçue par des populations ivoiriennes. Plusieurs d'entre elles pensent toujours que cette reforme vise à la privatisation des CHU et des Hôpitaux généraux. Il n'en est rien. Bien au contraire, le ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique essaie tant bien que mal de rétablir l'ordre. A cet effet, une conférence de presse s'est tenue au cabinet dudit ministère avec MM. Samba Mamadou, Directeur Général de la Santé ; Dr Meité. D Directeur général du Chu de Cocody et Dr Edi Albert Directeur de la Médecine Hospitalière et de Proximité.

Face à la presse ivoirienne, le Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique, représenté par des hauts responsables, a tenue à expliquer une fois de plus la nouvelle reforme hospitalière instaurée par l’État ivoirien. Un projet qui n'a rien avoir avec la privatisation des CHR et des hôpitaux généraux comme le font croire certaines personnes. Bien au contraire soucieux d'améliorer la prise en charge des populations à moindre coût, il était opportun pour l’État de Côte d'Ivoire de mettre en place, cette nouvelle reforme.

Au dire des conférenciers, cette reforme vient pour préciser le nouveau statut des établissements hospitaliers qui deviennent des Établissements Publics Hospitaliers (EPH) qui sont le troisième type d' Établissements Publics Nationales (EPN). Ce qui signifie que les CHU, les CHR et les Hôpitaux Généraux ont désormais le statut d' EPH. Se voulant plus explicite, ils ont souligné que l'EPH est une personne morale de droit public disposant de l'autonomie administrative et financière dont la vocation est sociale en raison des spécificités des activités de santé publique. Les populations doivent comprendre que les Établissements Publics Hospitaliers (EPH) ne cherchent pas à faire des bénéfices sur les prestations de services. Car le seul résultat recherché n'est autre que le soin et la qualité des soins prodigués aux patients.

Les conférenciers ont également précisé que les patients seront mieux traités toujours au même tarif. Tout en soulignant que cette nouvelle reforme met au centre le praticien et le patient. A les en croire, le patient sera un partenaire à travers le comité des usagers, un organe qui sera installé au sein des hôpitaux dans le but d'aider les patients à mieux comprendre le fonctionnement et à les accompagner dans tous leurs besoins. Les agents de santé quant à eux, seront assujettis à des obligations de résultats. Les hôpitaux auront plus de transparence dans leur gestion. Toutes les opérations économiques feront l'objet de traçabilité comptable. Afin d'avoir, une bonne politique de maintenance d'équipement et de renouvellement etc...

Pour terminer, les conférenciers ont soutenu que la reforme hospitalière est un ensemble d'activités qui apportera un changement structurant des modes de fonctionnement et de gestion des hôpitaux, afin d'améliorer la performance (l'efficacité, l'équité et l'efficience).

Mélèdje Tresore

 

MELEDJE Trésore

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte