Lutte contre les cancers: La fondation femmes shunamites dépiste une centaine de Femmes à Yopougon


23/05/2019
Lutte contre les cancers: La fondation femmes shunamites dépiste une centaine de Femmes à Yopougon
la 3ème étape de la caravane de sensibilisation et de dépistage du cancer de sein et du col de l'utérus a été menée avec succès

Après Bonoua, et Dabou, la Commune de Youpougon a accueilli, la 3ème étape de la caravane de sensibilisation et de dépistage du cancer de sein et du col de l'utérus, initiative de la Fondation des femmes shunamites en action. La cérémonie s'est déroulée au Collège Rodin (Maroc) le samedi 18 mai 2019.

Ce sont plusieurs femmes qui ont pu bénéficier de ces examens gratuitement. La représentante de la fondatrice des femmes shunamites, Yao Annick, a invité les femmes à se faire dépister. « le cancer du sein et du col de l'utérus est un mal pernicieux, qui détruit de nombreuses femmes. C’est l'ignorance qui fait que le taux de mortalité est élevé, ainsi donc j’invite mes sœurs à se faire dépister car l'ignorance tue », a-t-elle déploré. Par ailleurs, plusieurs partenaires accompagnent cette action humanitaire, à savoir, la Bourse régionale des valeurs mobilière (brvm), «Je voudrais saluer l'action des femmes shunamites qui ont décidé de prendre en mains ce phénomène, en organisant ces journées de sensibilisation avec l'appui de tous les partenaires que nous voyons aujourd'hui et témoigner ma gratitude au représentant du collège Rodin qui a décidé d’accueillir l’événement de ce jour je pense que les journées comme celles-ci doivent s’intensifier », a souhaité, Edoh Kossi, son directeur général . L' Association ivoirienne pour le bien être familial ( Aibf), a également apporté son soutien à la Fondation des femmes shunamites. « Nous sommes heureux de vous accompagner dans cette action car le cancer est mortel. Acceptons d'aller à l’hôpital, acceptons de se faire dépister », a lancé Mme Sery, représentante de l’Aibf. Plusieurs personnes venues pour le dépistage s’étaient réjouies de cette initiative. Agbo Cynthia, qui effectuait pour la première fois le dépistage s'est dite soulagée de cette opportunité. « On ne peut pas rester à la maison pour connaître son état de santé. C'est mieux de connaître son statut, et c'est bon de savoir qu’on est en bonne santé», a-t-elle affirmé. Après la Commune de Yopougon , d'autres villes sont annoncées pour cette campagne dont Dimbokro et Bingerville. En outre, retenons que l'Ong apporte une aide aux femmes souffrant du cancer.

Yasmine A. TRAORE(Stg)

 

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2