L’AVC fait des ravages en Côte d’Ivoire, les neurologues prennent des dispositions à Abidjan


13/07/2019
L’AVC fait des ravages en Côte d’Ivoire, les neurologues prennent des dispositions à Abidjan

Au dire du ministre de la Santé et l’Hygiène Publique, Dr Aka Aouélé, les Accidents vasculaires cérébraux (Avc) sont la première cause d’hospitalisation des services de neurologie en Côte d’Ivoire, selon les chiffres des trois CHU d’Abidjan.

Il va falloir se retrousser les manches pour lutter efficacement les accidents vasculaires cérébraux (AVC) qui gagnent du terrain en Côte d’Ivoire. Selon le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Dr Aka Aouélé, cette pathologie du cerveau qui touche aussi bien les personnes âgées que jeunes est la première cause d’hospitalisation des services de neurologie en Côte d’Ivoire, selon les chiffres des trois centres hospitaliers et universitaires (CHU) d’Abidjan, à savoir Treichville, Cocody et Yopougon.

Dr Aka Aouelé a fait cette révélation, le jeudi 11 juillet 2019, lors du 3ème congrès des neurologues couplé à la 3e conférence africaine sur les neuromyélites optiques, à Azalaï hôtel d’Abidjan-Marcory.

Cette cérémonie coparrainée par les ministres Aka Aouelé et Mabri Toikeusse, et soutenue par la Fondation Orange Côte d’Ivoire ainsi que des laboratoires pharmaceutiques, a permis aux neurologues des 17 pays présents de renforcer leurs capacités pour prévenir l’AVC qui fait des ravages en Côte d’Ivoire et en Afrique.

Le Dr Aka Aouelé a invité les neurologues, à prendre en compte les objectifs affirmés qui sont, entre autres, l’amélioration de l’accessibilité aux médicaments, la décentralisation des services d’urgence, la réduction de la mortalité.

Pour sa part, le ministre Mabri Toikeusse qui a dit le mot d’ouverture, estime que cette synergie d’actions du gouvernement ivoirien commande la mobilisation des intelligences, au-delà des frontières ivoiriennes. Il soutient l’initiative du partage d’expériences et de renforcement de capacités des neurologues durant les trois jours d’activités (11-12 et 13 juillet 2019). Il a fait savoir que le gouvernement ivoirien est engagé à soutenir cette initiative des neurologues, parce que « les Avc, affections émergentes en Afrique, impactent négativement le bien-être des populations ».

Dans son intervention, le Pr Aka Anghui épouse Diarra, présidente du Comité d’organisation (Pco), a remercié les deux ministres, non sans saluer les neurologues ivoiriens et africains, de France et des Etats-Unis, pour leur initiative.

Quant au président du comité scientifique, Pr Kouassi Beugré, il a dit toute l’importance de ce congrès qui se tient en Côte d’Ivoire, grâce à la Société ivoirienne de neurologie (Sin), en collaboration avec la Fondation caritative Guthy Jackson des Etats-Unis d’Amérique. Il a saisi cette occasion pour remercier la Fondation Orange Côte d’Ivoire, conduite par son président du Conseil de gestion, Joseph Pittah, toujours engagé à soutenir la santé.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2