Financement de la Santé : La Côte d'Ivoire s'engage à allouer 15 % de son budget

La plateforme nationale de coordination du financement de la santé a démarré ses activités
19/07/2019
Financement de la Santé : La Côte d'Ivoire s'engage à allouer 15 % de son budget
La Plateforme a tenu sa première réunion, ce jeudi

 La plateforme nationale de coordination du financement de la santé a officiellement démarré ses activités avec la tenue le jeudi 18 juillet 2019 de sa première réunion, à la Primature, au Plateau.

« Le gouvernement tiendra ses engagements à savoir allouer 15 % du budget pour le financement de la santé », a promis le ministre Adama Koné, représentant le Premier ministre, à cette cérémonie.

Selon lui, en mettant en place cette plateforme, le gouvernement confirme sa propre volonté de redynamiser le système de santé en vue du bien-être de ses populations . « Je souligne que nous nous sommes engagés à Aboisso, en novembre 2018 à assurer un accroissement des ressources budgétaires d'au moins 15 % annuellement », a-t-il fait observer.

Pour sa part, Aka Aouélé, ministre de la santé et de l'hygiène publique a indiqué que la Plateforme nationale de coordination du financement de la santé est une instance multi-partite qui, sous le leadership de la partie nationale, aura pour mission d’établir des consensus sur les objectifs de dépenses nationales de santé, de favoriser l’harmonisation et l’alignement des financements internes et externes autour de ces objectifs et d’assurer le suivi de leur réalisation pour la mise en œuvre des stratégies sectorielles de santé telles que définies dans le Plan national de développement (Pnd), le Plan national de développement sanitaire (Pnds) et le Dossier d’Investissement 2020-2024.

« Il s'agit d'augmenter le financement de la santé et coordonner les acteurs pour un meilleur alignement sur les priorités nationales », a expliqué le ministre Aka.

Qui a ajouté que le dossier d’investissement, fruit du dialogue national, vient soutenir un ensemble d’interventions autour de la santé de la mère et de l’enfant. Il est construit autour de

quatre approches stratégiques soutenant sept domaines d’interventions prioritaires à savoir la santé communautaire, la fonctionnalité et la qualité des soins de santé primaires ; la chaîne

d’approvisionnement ; les ressources humaines ; l'information sanitaire ; l'intégration du secteur privé ; les réformes du financement du secteur de la santé. « Son coût de réalisation

est évalué à 1658 milliards de francs Cfa dont une contribution de 664,9 milliards de F.Cfa attendue de la part Trésor du Budget de l’Etat, les autres coûts devant être supportés par les partenaires au développement », a-t-il noté.

Jean Marie Vianney Yaméogo, a rassuré de la volonté des des partenaires techniques financiers d'accompagner la Côte d'Ivoire.

Jonas BAIKEH

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2