Le vélo : Plus qu'un transport, un véritable remède contre le cancer, les maladies cardio-vasculaires...


03/09/2019
Le vélo : Plus qu'un transport, un véritable remède contre le cancer, les maladies cardio-vasculaires...
Le vélo, un exercice physique qui fait du bien.

De plein pied dans l'ère de la renaissance de notre planète, au Royaume-Uni, des chercheurs ont démontré que la pratique régulière du vélo est avantageuse pour l'être humain tant au niveau écologique qu'au niveau de sa santé.

Pratiquer régulièrement le vélo surtout en faisant le trajet travail-maison et vice-versa contribuerait à réduire les risques cardio-vasculaires et aussi du cancer selon des études menées par l'Université de Glasgow au Royaume-Uni. Une expérience a été faite sur 260.000 personnes pendant une période de cinq ans. ''Les personnes optant pour les modes actifs, et particulièrement le vélo, pour leurs déplacements domicile-travail ont moins de risques de mourir ou de développer des cancers et des maladies cardio-vasculaires.''ont conclu les recherches de l'Université de Glasgow. Le vélotaffeur a une durée de vie nettement supérieure à celle de celui qui ne la pratique pas. Faire du vélo régulièrement réduit le stress, réduit le taux du mauvais cholestérol, rééquilibre la tension. Le vélo aide aussi à reprendre sa forme en vous débarrassant des mauvaises graisses. En plus de ses avantages cités plus haut, le vélo participe aisément à la reconstruction écologique de notre village planétaire, ce qui éradiquerait la pollution pour une longue durée de vie des habitants de la terre. C'est clair qu'avoir un environnement saint joue beaucoup dans la santé des habitants.

En Côte d'Ivoire, Andy Costa, jeune ivoirien écologiste et président de l’ONG My dream for Africa a bien compris ce phénomène. Il met en place ''le transport vert''. Son objectif est d'amener la population ivoirienne à adopter cette pratique très en vogue pour le bien de la nature mais aussi et surtout pour la santé de celle-ci. Depuis 2017, Andy fait un plaidoyer auprès de l’État pour qu'il prévoit des infrastructures adéquates pour la circulation et la sécurité des deux roues. Il entend développer l'accès du vélo en Afrique, mais souhaite débuter sur sa terre natale.

Loraine Yao (stg)

 

Lorraine YAO (Stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte