Santé : Le tabac, la principale cause du cancer du poumon !


03/02/2014

Le tabagisme est la cause du cancer du poumon dans 90% des cas. La durée pendant laquelle on fume semble plus importante que la quantité de cigarettes fumées. Les jeunes fumant de plus en plus tôt, l'âge de survenue de la maladie rajeunit et celle-ci se manifeste dès 40 ans.

Le tabagisme passif augmente le risque de cancer du poumon de 30 % par rapport à une personne qui évolue dans un entourage indemne de tabac. Arrêter de fumer diminue les risques de voir apparaître un cancer du poumon. Mais il semble que ce risque perdure après l'arrêt et reste supérieur à ceux qui n'ont jamais fumé. Les spécialistes (cancérologues, tabacologues) conseillent aux anciens fumeurs de surveiller leurs poumons pendant au moins deux ans après l'arrêt. Certains spécialistes recommandent de passer un scanner 2 fois par an pendant 2 années.

Le cancer du poumon est le plus répandu dans le monde avec 900 000 nouveaux cas par an chez l'homme et 330 000 chez la femme. Plus de 4 cancers du poumon sur 5 sont liés au tabac. Les hommes sont actuellement plus touchés que les femmes. Néanmoins, cette tendance tend à disparaître compte tenu de l'augmentation du tabagisme féminin. Le cancer du poumon représente la première cause de mortalité chez l'homme.

Un ouvrier meurt trois fois plus de cancer du poumon qu'un cadre et 70% des salariés exposés à des cancérogènes sont des ouvriers.

Symptômes du cancer de poumon

Plusieurs symptômes, parfois mineurs et communs à de nombreuses maladies, peuvent conduire à la découverte d'un cancer du poumon : toux, essoufflement, crachats sanguins, altération de l'état général, ganglion au niveau des clavicules ou à la base du cou, des difficultés à avaler, perte d'appétit, amaigrissement douleurs thoraciques etc.

Traitement du cancer du poumon

Le traitement dépend du type de cancer bronchique, de son extension de l'existence de métastases.

La chirurgie, une radiothérapie ou une chimiothérapie peuvent être proposés. Plusieurs solutions thérapeutiques associent l'un et/ou l'autre de ces traitements. La chirurgie pourra retirer une partie d'un poumon, encore dénommée la lobectomie. Il arrive parfois qu'un un poumon entier soit retiré : on parle alors de pneumonectomie.

Tous les spécialistes et médecins restent unanimes sur cette mesure principale à prendre dés l'annonce du diagnostic : l’arrêt du tabac.

Parce que la santé est primordiale, préservons là, grâce à votre assistance médicale APAMCI, www.apamci.com

1 | 2