Stress : les actualités affectent plus les femmes que les hommes


A la lecture des informations, les femmes produiraient plus d’hormones du stress que les hommes, ont découvert des chercheurs canadiens. Faut-il arrêter de lire les journaux pour s’épargner du stress ? L’exposition permanente aux actualités que ce soit à la télé, sur Internet, sur son smartphone, à la radio, ou dans les journaux pourrait bien avoir un effet sur la santé. C’est ce qui ressort d’une petite étude canadienne menée sur 60 personnes. "Il est difficile d’éviter les informations, vu la multitude de sources qui s’offrent à nous, constate Marie-France Marin, de l’université de Montréal. Avant de s’interroger : Et si toutes ces actualités étaient mauvaises pour nous? Il semblerait que ce soit le cas”. Les résultats, parus dans la revue Plos One, montrent que les infos, souvent négatives, affectent différemment la personne qui la reçoit, selon que c’est un homme ou une femme. Les femmes plus réactives au stress plus longtemps La lecture de faits-divers par exemple va déclencher une réaction au stress chez les femmes, alors qu’elle n’aura pas d’impact sur les hommes. Pour le savoir, 30 hommes et 30 femmes ont regardé pendant dix minutes tantôt 24 coupures de presse relatant des histoires neutres (comme des sorties de films) tantôt 24 coupures sur des actualités négatives comme des meurtres et des accidents. Ils ont ensuite été soumis un test scientifique permettant de mesurer leur stress. Les niveaux de l’hormone du stress, le cortisol ont été évalués tout au long de l’expérience. Au final les femmes ont présenté des niveaux de cortisol plus élevés au contact d’infos négatives. Elles se sont également plus facilement souvenues des nouvelles négatives qu’elles ont vues que les hommes. Les femmes seraient plus sensibles aux facteurs de stress que les hommes. Pourtant elles restent moins touchées par les infarctus liés aux stress que les hommes. Un mystère pour les chercheurs : "Comment les femmes parviennent-elles à neutraliser les effets du stress sur leur système cardiovasculaire? Répondre à cette question améliorerait notre santé à tous". Auteur : Emilie Cailleau
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte