Pourquoi prendre soin de ses sous-vêtements ?


28/08/2019
Pourquoi prendre soin de ses sous-vêtements ?
Une bonne hygiène intime passe aussi par la propreté des sous-vêtements.

Porter des sous-vêtements trop longtemps est une mauvaise habitude à éviter. Et pourtant certaines personnes les gardent plus de deux jours d'affilée.

Aux États-Unis, un sondage réalisé par la marque de sous vêtements Tommy John révèle que près de la moitié des Américains n'ont pas le réflexe quotidien de changer de sous vêtements. En effet, à cette question intime : changez-vous de culotte tous les jours ? Les réponses données devraient rebuter les plus soucieux en matière d'hygiène. 45% d'entre eux reconnaissent sans rougir porter deux jours d'affilée les mêmes dessous. 13% avouent même garder les mêmes pendant plus d'une semaine ou plus. Pour ceux ci, ce serait une solution de facilité pour éviter de chercher dans son tiroir ou simple oubli des gestes d'hygiène. Et, l'enquête ne dit pas si pendant ce laps de temps, les concernés s'adonnent à des activités sportives qui favorisent la transpiration et les odeurs corporelles.

Ce que ces personnes ignorent, changer les sous-vêtements quotidiennement, c’est une règle. Il est important de faire ce geste chaque jour car les culottes peuvent être un véritable piège à bactéries. Chez la femme qui est beaucoup plus exposées que l'homme, le port prolongé de sous-vêtements sales favorise le déséquilibre de la flore vaginale et rend vulnérable aux infections (mycoses), aux cystites ou aux irritations. Que ce soit au niveau de la zone anale, de la verge ou du vagin, les bactéries sévissent dans cet environnement humide et peuvent entraîner l’irritation de cette zone, voire des infections. Autant de raisons qui poussent à se plier à cette règle. Pour les sceptiques, il est bon de savoir que, les sous vêtements sales peuvent causer une pléiade de risques comme des démangeaisons excessives, des éruptions et irritations, des odeurs fortes et gênantes, des infections graves et une infection urinaire.

Pour limiter les risques, il est important de conserver les sous vêtements propres pour éviter que ceux ci ne deviennent des terrains propices au développement des micro-organismes comme les champignons. Chez la femme plus particulièrement, afin de préserver un micro-biote vaginale en bonne santé, il est recommandé de changer de sous-vêtements quotidiennement. Aussi, dormir la nuit avec sa culotte est un réflexe à bannir, a rappelé en 2018 le Dr Jean-Marc Bohbot, médecin infectiologue, spécialiste des infections génito-urinaires. Car, cette habitude expose également les femmes aux infections vaginnales.

En un mot, adoptons une bonne hygiène de vie !

Josée BOUAFFOU (Stg)

Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte