Après la grève des fonctionnaires : Ce que veulent faire des enseignants

Zadi Gnagna se signale
08/02/2017 | | Commenter l'article
1520
La Coordination des enseignants du secondaire de Côte d’Ivoire (Cesci) a tenu une Assemblée générale, le samedi 4 février 2017, à Yopougon.

A cette occasion, les enseignants ont largement débattu du stock des arriérés résultant des mesures de revalorisation salariale de 2009, le seul des cinq points de revendications, portés par la Plateforme des organisations professionnelles du secteur public (Pfn), qui n’a pas trouvé de solution, lors de la grève du 9 au 27 février 2017. ‘’Le mois de février a été donné au Gouvernement pour que cette revendication en suspens, soit réglée. Si ce n’est pas fait, nous irons en grève. Nous envisageons également la rétention des notes pour que les ex-enseignants contractuels qui n’ont pas été payés, de janvier à mai 2014, à raison de 100 mille francs Cfa par mois, avant leur intégration, reçoivent leur argent. Il y a également nos indemnités de logement, les 87 ex-enseignants contractuels non intégrés pour fait de grève, l’intendance intégrée aux examens du Bepc et du Bac...Le non règlement du stock des arriérés, nous conduira au boycott des examen'’, a résumé Attaby Pacôme, secrétaire général de la Cesci.

A lire aussi: Cours de mercredi/ Il y a problème

Bien avant, Zadi Gnagna Théodore, président de la Pfn a fait savoir que cette semaine, il adressera un courrier au ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, pour avoir une idée nette de la suite du processus de négociation. ‘’ Nous allons entreprendre cette démarche pour ne pas qu’on vienne nous accuser demain, de faire grève'’, a-t-il relevé non sans mettre l’accent sur la nécessité pour les autorités, de respecter le point d’accord sur la liberté syndicale. ‘’ On ne peut pas brimer un syndicaliste qui est en train de faire son travail. Nous allons tout dévoiler désormais. Parce qu’on dit que quand le sorcier est dévoilé, il est désarmé, et sa marge de manoeuvre devient mince'’, a-t-il poursuivi, devant plusieurs délégués venus du pays profond, avant d’expliquer ''la pression'' qui lui a fait faire la déclaration de suspension de la grève, dans la nuit du dimanche 20 janvier 2017, mais qui n’a pas été suivie.

 

Dominique FADEGNON

 Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Dominique Fadégnon

Dominique Fadégnon |

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next

ARTICLES DE LA MÊME CATÉGORIE

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte