Revendications des fonctionnaires : 10 syndicats sortent de la Plateforme

Leurs conditions pour la trêve sociale
Une grève annoncée
20/03/2017 | | Commenter l'article
1845
Ph DR

Le divorce est désormais consommé entre le président de la Plateforme nationale des organisations professionnelles du secteur public, Gnagna Zadi, et dix (10) de ses camarades membres fondateurs de cette faîtière.

Ceux-ci, mécontents de la validation du projet de trêve sociale par le directoire de la Plateforme, viennent de porter sur les fonts baptismaux une nouvelle faîtière. Il s'agit du ''Mouvement merci''. Face à la presse, hier vendredi 17 mars 2017, au Plateau, le coordonnateur général dudit mouvement, Pacôme Attaby, a fait savoir que cette structure fédère les syndicats non signataires de la trêve sociale dont copie a été remise, mercredi 15 mars dernier, au ministre de la Fonction publique, Pascal Abinan.

A lire aussi: Revendications des fonctionnaires/ Vers l'implosion de la Plateforme

« Des membres du directoire de la Plateforme, dont les syndicats ne pèsent pas véritablement sur le terrain et que nous avons mis à la tête du mouvement par stratégie syndicale, ne sont plus en phase avec la base pour une question d'approche. Pour nous, le gouvernement doit reconnaître d'abord le stock des arriérés et ouvrir les discussions sur les modalités de l'apurement dudit stock, et non la trêve d'abord avant de parler de l'apurement du passif. Vu la divergence de vue et pour respecter la volonté de la base, nous avons constitué le ''Mouvement merci'' », s'est expliqué le leader de la Coordination des enseignants du second degré de Côte d'Ivoire (Cesci). Il a ajouté que conformément à la volonté de la base, le ''Mouvement merci'' rejette la trêve sociale sollicitée par le gouvernement et entend se donner les moyens pour obtenir gain de cause. A savoir la reconnaissance du stock des arriérés et l'ouverture de négociations pour le paiement.

« Nous venons d'adopter un préavis de grève, que nous allons déposer sur la table du ministre de la Fonction publique ce lundi 20 mars. Si au terme du délai imparti, les négociations ne s'ouvrent pas et ne débouchent pas sur un chronogramme clair, nous allons prendre nos responsabilités. Nous allons passer à l'étape de la grève. Nous sommes dans cette disposition d'esprit et nous appelons la base à se tenir prête ; car des heures chaudes nous attendent », a mobilisé Pacôme Attabi.

 

TRAORE Tié

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

TRAORE Tié

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next

Articles de la même catégorie

Bts : Les innovations de 2016 remises à plat

27/03/2017
| Dominique Fadégnon
    |
  • Soir info

Bepc et Bac : Menace sur 15 000 candidats

27/03/2017
| Dominique Fadégnon
    |
  • Soir info

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte