Côte d’Ivoire/ Journée internationale de la lutte contre l’abus et le trafic illicite de drogues : campagne internationale « Support, don’t punish »

L’ONG Espace Confiance et Médecins du Monde au secours des usagers de la drogue


30/06/2017
L’ONG Espace Confiance et Médecins du Monde au secours des usagers de la drogue
L'ONG Espace Confiance est aux côtés de Médecins du Monde pour relayer le message de la campagne internationale "Support, don't punish"

Avec l’appui d’Alliance Côte d’Ivoire, l’ONG Espace Confiance et Médecins du Monde ont organisé un panel suivi de films, le jeudi 29 juin 2017, à la salle de spectacle de l’Institut Goethe, à Cocody, pour marquer leur engagement dans le combat auprès de la communauté des usagers de drogues et relayer le message de la campagne internationale « Support, don’t punish » (Soutenez, ne punissez pas).

La salle de spectacle de l’Institut Goethe (Cocody) a enregistré du beau monde, le jeudi 29 juin 2017, lors du panel organisé par l’ONG Espace Confiance, à l’occasion de la journée internationale de la lutte contre l’abus et le trafic illicite de drogues. La tribune était belle pour Médecins du Monde qui cofinance, avec l’Agence Française de Développement, le projet de Réduction des risques auprès des usagers de drogues dans la zone d’Abidjan, pour projeter 4 films ou clips vidéos réalisés par et pour les usagers de drogues.

Bien avant, il y a eu plusieurs allocutions dont celles de Mme Aïdara Clémence de Médecins du Monde, Sea Georges (PCA de l’ONG Espace Confiance) et de docteur Madiara Coulibhaly (coordinatrice générale de l’ONG Alliance Côte d’Ivoire). Cette dernière a félicité l’ONG Espace Confiance et Médecins du Monde pour l’organisation du panel non sans souligner l’engagement de sa structure aux côtés de ces deux organisations : « D’abord notre mandat nous demande d’être avec les populations les plus vulnérables, de travailler à développer des programmes et des services à l’endroit de ces populations et de le faire en nous assurant que les droits humains et les questions de genre sont respectés. Je pense que notre partenariat avec Médecins du Monde et Espace Confiance et toutes les autres organisations qui interviennent dans le cadre des financements du Fonds mondial respectent cet objectif et nous permettent depuis maintenant 2 années de mener des interventions au niveau de la ville d’Abidjan, dans les différents ghettos. J’ai eu moi-même l’opportunité, l’année dernière, de me rendre dans un ghetto en compagnie de Médecins du Monde et j’avoue que ce que j’ai vu et ce que j’ai pu entendre a renforcé ma détermination à contribuer à développer des services en faveur de cette population. En plus, lors de mon passage, j’ai eu à échanger avec certains usagers de drogue qui m’ont fait comprendre la nécessité d’une prise en charge pas seulement basée sur la prévention du VIH Sida, de la tuberculose comme nous le faisons, mais les questions de réinsertion sociale… ».

Quant à Dr Zotoa Ernest (directeur coordonnateur du programme national de lutte contre le tabagisme, l’alcoolisme et la toxicomanie), il a ouvert la cérémonie et souligné l’implication de la ministre de la Santé de l’Hygiène publique dans la lutte contre le fléau : « Mme la ministre de la santé et de l’hygiène publique, consciente de ce problème, a initié depuis un certain temps, le concept ‘’ma santé, ma vie’’. Ça regorge tout. Nous sommes là aujourd’hui pour en parler. Les usagers de drogues ont droit aussi à la santé, ils ont droit aussi à la vie. Il faut les aider. C’est pour ça que nous sommes là ».

Franck Amani chargé de plaidoyer à l’ONG Espace Confiance, il a dit un mot sur la campagne « Support, don’t punish » (Soutenez, ne punissez pas).

Brillantes interventions des panelistes

Le premier paneliste, Silué Oumar (chef de service coopération internationale et législative au comité interministériel de lutte anti drogue (Cilad)) est intervenu sur « la politique nationale, loi et programme de lutte contre la drogue en Côte d’Ivoire » tandis que le second, docteur Ipou Stéphane (chef de service prise en charge au programme national de lutte contre le tabagisme, l’alcoolisme et la toxicomanie) s’est appesanti sur « La prise en charge des usagers de drogue, acquis et perspective ». Le troisième et dernier paneliste, M.Tall Lacina (président des organisations de lutte contre les drogues) , a partagé sa vision sur « La participation de la société civile à la définition de la nouvelle politique contre les drogues ».

A la fin de leurs différentes interventions, les panelistes ont été soumis au feu roulant des questions du public.

Pour rappel, le projet de Réduction des risques auprès des usagers de drogues dans la zone d’Abidjan a pour objectifs spécifiques de « faire une large diffusion des 4 clips vidéo réalisés par et pour les usagers de la drogues », « Sensibiliser les autorités et la population entière sur les enjeux de la campagne ‘’Support, don’t punish’’ » et « Relayer localement la campagne ‘’Support, don’t punish’’ ». La note de gaieté a été apportée par l’artiste Booklay.

A toutes fins utiles, la journée internationale contre l’abus et le trafic illicite de la drogue se tient, chaque année, le 26 juin.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Pétition LIBAN (2)

1 | 2

 

Videodrome