Côte d’Ivoire

Mugefci : Des agents de santé apportent leur soutien à Mesmin Komoé

Mesmin Komoé : « On ne va pas gagner au point, mais par KO »
Des agents de santé ont apporté leur soutien à Mesmin Komoé (à gauche) en vue de l'élection du président du Conseil d'administration de la Mugefci

Dr Kamara Mam Assetou Laurence, médecin économiste de la santé, certifiée en droit médical et médecin contrôleur à la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (Mugefci) ainsi que des agents de la santé ont organisé une conférence de presse, le lundi 17 juillet 2017, au siège du Midd à Marcory pour apporter leur soutien au candidat Mesmin Komoé, en vue de l’élection du président du Conseil d’administration de ladite mutuelle.

Le candidat du Groupe Solidarité-Egalité, Mesmin Komoé,  a reçu un soutien de poids en vue de l’élection du président du Conseil d’administration de la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (Mugefci). Il s’agit des agents de santé conduits par docteur Kamara Mam Assetou Laurence, médecin économiste de la santé, certifiée en droit médical et médecin contrôleur à la Mugefci. Ces agents de santé ont tenu une conférence de presse, le lundi 17 juillet 2017, au siège du Midd, à Marcory (Abidjan).

« Tous les agents de santé derrière Mesmin Komoé »

D’entrée de jeu, docteur Kamara Mam Assetou Laurence a fait cette précision : « Je représente le corps de métier scientifique et technique dans lequel on retrouve les médecins. Tous les agents de santé de Côte d’Ivoire. Quand je dis agents de santé de Côte d’Ivoire, je veux parler de médecins, dentistes, pharmaciens, aides-soignants, infirmiers, techniciens de laboratoire, tout ce que vous pouvez imaginer ».

Lire aussi cet article: Mesmin Komoé partage sa vision avec des agents des impôts

Puis de donner les raisons de leur présence dans les locaux du Midd. « Si je suis ici avec mes collègues, c’est pour vous dire que les agents de santé de Côte d’Ivoire ont décidé de porter leur soutien au camarade Mesmin Komoé. Il est bon que vous le sachiez. Nous savons tous, que quand on dit Mugefci, on dit santé. On ne peut parler de santé sans les agents de santé puisque ce sont les seuls à comprendre ce langage. Ils sont importants à double titre, dans cette organisation…Les agents se sont organisés comme ils peuvent, pour venir porter leur soutien, leur encouragement au camarade Mesmin parce qu’aujourd’hui, il ne s’agit pas de rester assis dans son bureau, derrière les autres et dire qu’on soutient…Les choses doivent aller de l’avant. Il faut qu’on puisse franchir les étapes et apporter ce qu’il faut à la Mugefci pour faire d’elle une mutuelle moderne, qui répond aux besoins des consommateurs en santé, bien organisée, bien dirigée, efficace qui satisfait tous ceux qui participent à son existence ».

Les raisons du soutien des agents de santé

La conférencière a également donné les raisons pour lesquelles les agents de santé soutiennent Mesmin Komoé. « Pour le peu que nous savons, le camarade Mesmin a fait ses preuves au sein du Mouvement des instituteurs. Ils sont représentés sur tout le territoire. Partout où vous cherchez à avoir des informations sur le camarade Mesmin, les retours vous sont favorables », a-t-elle soutenu avant de poursuivre : « Mieux, nous agents de santé, avons décidé de suivre le camarade Mesmin, de le soutenir parce qu’il est dans le droit. Nous, nous sommes des légalistes. La santé, c’est une question de vie ou de mort. On ne blague pas avec. Et nous, nous sommes des légalistes. Nous avons lu les textes parce que nous sommes allés à l’école comme tout le monde, Dieu merci. Nous les avons lus et relus. Nous avons même pris la précaution de demander à certains experts juridiques de nous traduire ce que ça veut dire. Nous avons vu que le camarade Mesmin est du bon côté. Nous, nous voulons marcher avec des leaders qui respectent leurs paroles et qui respectent la loi. C’est avec beaucoup de satisfaction que nous sommes derrière le camarade Mesmin, dans la liste Solidarité-Egalité ».

Lire aussi cet article : Mesmin Komoé lance sa campagne en fanfare

Un soutien des agents de santé pour les innovations en vue

Dr Kamara Mam Assetou Laurence a relevé quelques innovations que le candidat du Groupe Solidarité-Egalité veut apporter : « La Mugefci ne doit pas continuer à rester une mutuelle stagnante, il faut que les choses évoluent parce que nous avons de plus en plus de demandeurs…L’arrivée de la Cmu fait de la Mugefci un organisme délégataire. Donc la Mugefci de par son expérience va produire des prestations pour la Cmu. Pour cela, il faut des visionnaires, il faut une équipe outillée pour pouvoir la diriger jusqu’à bon port parce qu’elle doit se moderniser. Vous avez certainement entendu parler de la carte à puce intelligente qui permettra aux uns et autres de pouvoir bénéficier de soins de santé même le week-end. Ce qui n’a jamais été fait à la Mugefci. Et ça, c’est une idée du camarade Mesmin. Pour nos camarades agents de santé, nous savons que dans des contrées, nous n’avons pas de médecin parce que déjà la Côte d’Ivoire n’a pas suffisamment de médecins pour la population. Mais il y a des infirmiers, des sages-femmes et autres qui ne peuvent pas signer un bon au détriment des malades. Nous comptons le faire avec Mesmin. Il a pris l’engament de le faire, de faire en sorte que partout où il n’y aura pas de médecin et où nous pourrons trouver un infirmier ou une sage-femme, que ce dernier puisse signer les bons au profit des mutualistes. C’est une innovation. Il prévoit réorganiser la Mugefci de sorte qu’elle soit plus accessible géographiquement aux mutualistes parce que nous aurons une déconcentration du service médical des fonctionnaires. Peut-être que vous ne mesurez pas avec nous, agents de santé, comment ça sera bénéfique pour les mutualistes. C’est ça l’objectif de la Mugefci. Pouvoir satisfaire ceux qui ont besoin de santé. Le camarade Mesmin a mis toutes ces idées dans son programme…En tant que médecin, quand je regarde ces idées, je me dis que nous sommes en train d’emprunter la bonne voie ».

Mesmin Komoé : « On ne va pas gagner au point, on va gagner par KO »

Présent à cette conférence de presse, Mesmin Komoé a répondu à quelques préoccupations des journalistes. Il a notamment dit pourquoi les membres du Synacass Ci n’ont pas désavoué Dr Atté Boka Ernest relativement à sa sortie. « Moi, j’ai rencontré les membres du Synacass Ci. Ils m’ont dit que c’est par pudeur qu’ils n’ont pas fait de déclaration de désaveu. Comme leur premier responsable est à la sortie, il part, donc ils vont le laisser aller tranquillement. Vous pourrez vérifier cela », a-t-il indiqué avant d’affirmer tout confiant qu’il va gagner par KO : « C’est quand on doit départager souvent les adversaires au point que, souvent, on triche. Mais quand il y a le ko, tu vas tricher comment ? On ne va pas gagner au point, on va gagner par ko ».

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte