Enseignement supérieur : Menace sur le Bts en cours


photo d'archives

Une menace plane sur l’examen du Brevet de technicien supérieur (Bts) qui a pourtant bien démarré par les épreuves orales qui se sont déroulées, du mardi 8 au samedi 12 août 2017.

Il s’agit de l’arrêt de travail entamé, le mercredi 16 août 2017, par la tendance Jonhson Zamina de la Coordination nationale des enseignants-chercheurs et chercheurs (Cnec), pour 72 heures, dans un premier temps. Et dans un second temps, de la grève que ces enseignants mèneront, à partir du mardi 22 août 2017. « La conduite de cette grève suspend la participation des enseignants et des chercheurs à toutes les activités pédagogiques ou de recherche, de même qu’aux examens du Bts », relève la Cnec, dans une déclaration rendue publique, le mardi 14 août 2017.

Ce débrayage se fera sentir, lors des épreuves écrites du Bts, du lundi 21 au samedi 26 août 2017. Car c’est à ce stade de l’examen qu’interviennent les présidents de jurys qui sont généralement des enseignants d’Université. Pour le moment, nous a-t-on appris, ce sont les vice-présidents qui mènent la barque. Et cela, jusqu’au samedi 19 août 2017, dans le cadre des épreuves pratiques qui ont débuté, le lundi 14 août 2017. Ladite grève, notons-la, répond aux difficultés de fonctionnement liées au calcul des heures complémentaires à l’Université Félix Houphouët Boigny (Ufhb) et à des problèmes de gouvernance à l’Université Jean Lorougnon Guédé (Ujlog), à l’Université Nangui Abrogoua (Una) et à l’Ecole normale supérieure (Ens).

La Cnec souligne ne pas comprendre que malgré les grèves au Centre national de recherche agronomique (Cnra) et à l’Ujlog depuis plusieurs semaines des solutions ne soient pas encore trouvées aux différentes revendications. Elle dénonce le retard dans le paiement des heures complémentaires à l’Ujlog (depuis 2013 et à l’Ufhb (reliquat 2014-2015 et 2015-2016).

 

Dominique FADEGNON

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Dominique Fadégnon

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte