Régions du Gontougo et du Bounkani : La Fondation MTN Côte d’Ivoire et le PNUD appuient la production et la transformation de l’anacarde


Ph DR

La Fondation MTN Côte d’Ivoire et le PNUD ont les 09 et 10 novembre apporté des appuis conséquents aux coopératives productrices pour un projet de développement de la chaine de valeurs de l’anacarde dans les villages de Kouassi N’dava (Bondoukou) et de Kokpingué (Bouna) au Nord-Est de la Côte d’Ivoire, qui enregistre l’un des taux de pauvreté les plus élevés du pays.

La Côte d’Ivoire est depuis 2015, le premier pays producteur mondial de noix de cajou, avec une production annuelle de plus de 700 000 tonnes. La production de l’anacarde connait une croissance exceptionnelle développant ainsi de nombreuses opportunités pour les populations vivant dans les régions où elle est cultivée. 

La promotion de l’anacarde a commencé véritablement depuis l’année 2000. La filière est cependant moins organisée, comparativement aux filières Cacao, Hévéa, palmier à huile, etc. En dépit des nombreux efforts fournis par le gouvernement et les différents acteurs de la filière, l’anacarde enregistre un faible taux de transformation dans le pays, contrairement aux concurrents asiatiques de la Côte d’Ivoire. A cela s’ajoutent divers autres problèmes dont la faible représentativité des femmes dans la chaine de valeurs, en particulier comme chefs d’exploitations agricoles, le faible accès des producteurs à des semences sélectionnées, aux intrants et au matériel agricole, les difficultés de conservation et de commercialisation, et les effets néfastes des changements climatiques.

 

La Fondation MTN Côte d’Ivoire, véhicule de la responsabilité sociétale de MTN Côte d’Ivoire, intervient dans les domaines de l’éducation, la santé et de l’entreprenariat. En matière d’entreprenariat, la création d’emplois et l’autonomisation des populations est l’objectif majeur poursuivi. A ce titre, les actions mises en œuvre par la Fondation MTN CI contribuent au développement du potentiel des communautés, en particulier des femmes et des jeunes, en finançant des projets d’entreprenariat.

 

Présent dans 170 pays et territoires, et en Côte d’Ivoire depuis 1961, le PNUD est  l’Agence des Nations Unies en charge des coopérations de développement contribuant à éradiquer la pauvreté et réduire les inégalités et l’exclusion. Il aide les pays à élaborer des politiques, à développer des compétences en leadership et des aptitudes en matière de partenariat, à renforcer leurs capacités institutionnelles et à partager des solutions aux problèmes touchant aux questions suivantes: Développement inclusif durable, Gouvernance démocratique, Climat et adaptation, Réponse aux crises.

Le PNUD encourage, dans toutes ses activités la protection des droits de l'homme et favorise la participation active des femmes. A travers son Programme d’Appui au développement des Chaînes de valeur Inclusives et à la Promotion des Initiatives Locales (PACIPIL), exécuté en partenariat avec le Ministère du Plan et du Développement, le PNUD vise une amélioration des conditions de vie des populations et une réduction de leur vulnérabilité à travers une transformation économique et inclusive. 

Forts de cette expérience sur le terrain et de son expertise dans le domaine du développement, le PNUD a sollicité la Fondation MTN Côte d’Ivoire en vue de l’appui aux coopératives productrices pour un projet de développement de la chaine de valeurs de l’anacarde dans les villages de Kouassi N’dava (Bondoukou) et de Kokpingué (Bouna) au nord-est de la Côte d’Ivoire, qui enregistre l’un des taux de pauvreté les plus élevés du pays. 

L’objectif général du projet est d’améliorer la production et la commercialisation de l’anacarde dans ces deux villages pilotes. A terme, l’un des effets immédiats sera l’accroissement des revenus aux producteurs locaux, le relèvement économique et social des femmes intervenant dans la filière et l’amélioration de leur indépendance financière.

 

De façon spécifique le projet initié par le PNUD et la Fondation MTN Côte d’Ivoire aboutira à :

La construction de 2 magasins de transformation primaire de l’anacarde, équipés de 2 décortiqueuses, 2 fragilisateurs, bascules, et divers autres équipements. La mise en valeur de 10 hectares de parcelles d’anacarde, soit 5 hectares par site. La mise à la disposition des 2 organisations communautaires, de 2 trimoteurs destinés à faciliter le transport des productions. Une meilleure maîtrise des techniques de production, de transformation, et de gestion de l’anacarde des 175 bénéficiaires du projet. Une augmentation des revenus des bénéficiaires, passant de moins de 60.000 FCFA par an, à plus de 150.000 FCFA.

Le coût global du projet est de 36.500.000 F CFA dont 30 000 000 F CFA apporté par la Fondation MTN Côte d’Ivoire, pour :

 

Bénéficiaires directs :

Coopératives de producteurs (02 Coopératives) avec 175 membres statutaires Tous les acteurs de la chaine de valeur (producteurs, transporteurs, transformateurs, exportateurs, etc) Agences d’exécution de la filière Anacarde

 

Bénéficiaires indirects :

Famille des coopérateurs estimée à 1050 personnes dont des enfants Population agricole du district du Zanzan (934 352 habitants)

 

Depuis 2007, la Fondation MTN Côte d’Ivoire a investi plus de 220 millions de F CFA dans le développement communautaire et l’entreprenariat au bénéfice des populations ivoiriennes. Pour l’année 2017, le budget de la Fondation MTN CI se chiffre à 470 millions de FCFA.

 

A propos de la Fondation MTN Côte d’Ivoire

Lancée en 2006, la Fondation MTN Côte d’Ivoire soutient les projets contribuant durablement à l’amélioration de la qualité de vie des populations de Côte d’Ivoire, principalement dans les domaines de l'éducation, la santé et de l’entreprenariat. Enfin, elle s’investit également dans des réalisationsliées aux priorités nationales.

 

A propos du PNUD

Le PNUD, à travers son programme de réduction de la pauvreté, a enregistré entre 2010 et fin 2016, plus de 160.000 bénéficiaires directs de financements visant à la fois un renforcement de capacités techniques destiné à faire maîtriser des techniques de production, de transformation, de commercialisation, et de gestion, d’une part, et d’autre part, à créer une augmentation de revenus et une diversification de leurs sources de revenus. Plusieurs de ces personnes bénéficiaires ont affirmé avoir réussi à doubler leur rendement, et en conséquence, leurs revenus, en les rendant ainsi réguliers.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte