Yopougon

Yopougon: Pour une affaire de parking : Violent affrontement entre des riverains et des forces de défense


C'était très chaud à Yopougon-Ananeraie, où un violent affrontement a opposé des populations riveraines, à des hommes en tenue. C'est dans la nuit du dimanche 12 novembre 2017 que cette scène de violence s'est produite.

A en croire nos sources, cette nuit-là, un client du bar dénommé « Abidjan VIP » se présente sur les lieux, en vue de s'offrir de bons moments de détente. Mais avant, son véhicule, il le gare sur le parking de l'immeuble d'habitation contigu au bar.

Mais alors qu'il tente de mettre pied à terre, un habitant de l'immeuble, un capitaine des Forces armées de Côte d'Ivioire ( Faci), descend rapidement de son appartement et vient se dresser devant lui. L'officier, tout en rogne et dont l'identité ne nous est pas livrée, somme le client du bar de dégager son véhicule de là, immédiatement. Et que le parking est bel et bien réservé aux habitants de l'immeuble.

Le client qui apparemment ne veut pas d'histoire, s'emploie à s'exécuter. Au même moment, arrive un autre automobiliste qui vient lui aussi, garer sa voiture sur le même parking. Il n'en fallait pas plus pour mettre davantage en colère le capitaine des Faci. Pour lui, c'est une outrecuidance à son égard. Il ne peut admettre, alors qu'il demande au premier automobiliste de dégager et que celui qui vient d'arriver, qui le sait très bien, vienne parquer sa voiture là.

On apprend alors qu'il décide de faire payer à cet automobiliste, ce qu'il considère comme un manque de respect à son égard. Alors, il monte dans sa voiture à lui, met le moteur en marche, démarre et vient carrément défoncer la voiture de l'automobiliste qui vient de garer. Ce dernier ne se laisse plus faire. Il s'ensuit alors une violente altercation entre les deux hommes.

Les instants d'après, débarque un autre homme. Celui-là, un Mdl, en service à l'Escadron de protection des hautes personnalités (Ephp). Lorsqu'il descend de sa voiture, il tient en main un pistolet automatique. En colère et fortement excité, nous dit-on, il est là pour prendre fait et cause pour son frère d'armes qu'il doit certainement connaître.

Voyant cela, des riverains, associés à des clients du bar qui sont des amis à l’automobiliste dont la voiture vient d'être défoncée par le capitaine des Faci, entrent dans la danse. Pour eux, l'attitude des deux hommes en tenue est disproportionnée et inacceptable. Usant donc d'objets contondants, ils caillassent la voiture de l'officier des Faci.

Là, arrivent des policiers, alertés par un officier de police, en service dans une institution de la place, qui suit tout. Leur intervention énergique évite aux protagonistes d'en arriver au pire.

Mais apparemment, l’adrénaline n'est pas encore retombée du côté du Mdl qui, visiblement, veut en découdre. Un comportement venant d'un frère d'armes, que juge d'inadmissible le lieutenant de police, qui est d'ailleurs celui qui a fait appel à la police, pour faire cesser les hostilités. Il empoigne alors vigoureusement le gendarme qui ne décolère pas et l'entraîne dans une cour voisine. En ces lieux, il lui fait des reproches de façon véhémente. Lui signifiant vertement que son attitude n'est pas digne de son rang. Et que c'est lui qui doit plutôt rétablir l'ordre et non créer le désordre.

Plus tard, après le départ du lieutenant de police, le Mdl file directement au commissariat de police du 17ème arrondissement et dépose plainte contre lui. Il accuse l'officier de police de lui avoir fracturé un doigt, dans son intervention énergique de tout à l'heure.

Une enquête est ouverte par les autorités compétentes, aux fins de situer les responsabilités dans cette affaire, qui n'aurait même pas dû exister. Une affaire où l'on a bien frôlé le pire...juste pour un parking.

KIKIE Ahou Nazaire

Kikié Nazaire

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte