Environnement et développement durable

Environnement et développement durable


Notre collègue de L'inter comme chaque participant venu de l'espace Cedeao a eu un diplôme de participation à la fin de la formation (Ph. DR)
Ouvert le 27 juin dernier à Dakar (Sénégal) à l'initiative de l'Union africaine, le séminaire de formation sur la Réduction des risques de catastrophe (RRC) à l'intention des journalistes de l'espace Cedeao s’est achevé le vendredi 29 juin 2012. Un important sujet a retenu l’attention des participants de cette session de formation. Il s’agit des causes des catastrophes.

Pour le formateur Richard Meares, plusieurs raisons sont à l’origine de la production des catastrophes. Au nombre de celles-ci, quatre facteurs essentiels qui contribuent à l’augmentation des risques de catastrophe que sont : le changement climatique, l’urbanisation rapide, la pauvreté et la dégradation de l’environnement. Si le changement climatique donne lieu à de nombreux aléas comme la fonte des glaciers, l’élévation du niveau de la mer et les conditions climatiques dans des proportions jamais vues, Richard Meares dira que l’urbanisation rapide et non planifiée est souvent à l’origine des nombreux drames en Afrique.

’La croissance rapide des villes, associée au changement climatique et à l’explosion de la population urbaine suscitera de nouvelles contraintes pour les établissements humains urbains et rendra les citadins de plus en plus vulnérables. L’aménagement inefficace du territoire, l’application inadéquate des codes de construction et la défectuosité des normes de construction mettent en péril la vie de millions de personnes’’, a-t-il relevé avant de proposer des solutions.

Pour le formateur, les pays africains peuvent prévoir des budgets nationaux et locaux afin d’intégrer systématiquement la Réduction des risques de catastrophe (RRC) dans tous les aspects de la planification urbaine ; ensuite, ils peuvent éviter la prolifération des bidonvilles en proposant aux familles à faibles revenus des terrains sûrs ou encore, la possibilité d’impliquer les personnes exposées aux risques en les formant à la réduction des risques de catastrophe de manière à réagir efficacement et augmenter leur capacité de répondre aux catastrophes. Parlant de la pauvreté et des inégalités socio-économiques, Richard Meares a indiqué qu’elles sont des facteurs de catastrophes aggravants. Etant entendu que, selon lui, ces facteurs augmentent non seulement la vulnérabilité des populations pauvres face aux catastrophes, mais également ils les empêchent de sortir du cercle vicieux de la pauvreté.

Quant à la dégradation de l’environnement, M. Meares note qu’elle a une origine anthropique. Car, les communautés augmentent la possibilité et la gravité des catastrophes en détruisant les forêts, les récifs coralliens et les zones humides qui auraient pu les protéger. En outre, le formateur a dépeint un tableau très sombre de l’environnement. ‘’Couvrant autrefois 46 % de la surface de la terre, plus de la moitié des forêts a disparu aujourd’hui. Et seulement 1/5 est encore vierge. La désertification et la dégradation des terres menacent près d’un quart de la surface de la terre. Plus de 250 millions de personnes sont directement touchées par la désertification et 1 milliard sont en péril’’, a-t-il soutenu. Ajoutant que le réchauffement global pourrait entrainer la disparition de nombreuses espèces, la dégradation des écosystèmes, l’inondation des établissements humains ainsi que d’autres catastrophes plus fréquentes et plus graves en raison de la vulnérabilité face aux aléas naturels.

Comme solutions, les pays ont été invités à entreprendre l’aménagement du territoire, avec une approche favorable aux écosystèmes, à reconnaitre la fonction de réduction des risques des écosystèmes dans les politiques et la législation en matière d’environnement, restaurer les forêts et planter des mangroves pour protéger les communautés des aléas comme les ondes de tempêtes, les inondations côtières et les cyclones tropicaux.

G. DE GNAMIEN

(Envoyé spécial à Dakar, Sénégal)

G de Gnamien

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte