Enseignement privé : La vérité sur les 9 milliards de FCfa de passifs à décaisser

Des fondateurs : '’On nous jette en pâture''
Ph DR

Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle a annoncé, dans un communiqué qui nous est parvenu, le 9 février 2018, ‘' le décaissement de 9 milliards de FCfa en vue d’éponger tous les passifs des fondateurs'’.

C’était après une rencontre que la ministre Kandia Camara a eue avec ceux-ci, dans l’après-midi du vendredi 9 février 2018, au Plateau. Selon de bonnes sources que nous avons jointes, par téléphone, le lundi 12 février 2018, il avait été arrêté, dans le protocole d’accord signé, le 8 avril 2016, entre les fondateurs et le Premier ministre d’alors, Daniel Kablan Duncan, que les passifs de 2011 à 2014 validés, d’environ 54 milliards FCfa, soient apurés entre 2016 et 2020. C’est ainsi qu’en 2016 et 2017, une partie de ce montant a été payée. Il restait donc 9 milliards FCfa à verser aux fondateurs. C’est ce dont il est maintenant question.

‘’ Mais cela nous étonnerait qu’on nous paie mercredi, comme indiqué dans des journaux de ce lundi. La procédure est longue. Nous avons lu que le cabinet a fini son travail, et que les états se trouvent au contrôle financier. De là, les documents vont retourner au cabinet pour contrôle. S’il n’y a pas d’erreur, ils seront acheminés au trésor. Et les paiements se feront si le trésor dispose de ressources. Ce n’est donc pas juste de dire que 9 milliards de francs Cfa ont été décaissés. On nous jette en pâture '’, nous a-t-on appris. Et notre interlocuteur de soutenir que les passifs de 2000 à 2009 n’ont pas encore été validés. Concernant les paiements pour cette année scolaire 2017-2018, les documents sont loin d’être prêts.

‘’L’Etat est, en ce moment, en train de procéder au contrôle physique des élèves qu’il a affectés dans nos établissements. Peut-être que cela va finir vers la mi-mars. Après, le circuit que j’ai décrit, sera suivi'’, nous ont fait savoir d’autres sources qui nous ont confié que les paiements de 2016-2017 s'achèveront, peut-être, fin février. Il faut souligner que chaque année, l’Etat prévoyait 17 milliards de francs Cfa pour le paiement des frais de scolarité des élèves affectés dans les établissements privés. Mais depuis trois ans, environ, avec le passage systématique en 6ème des élèves de Cm2 ayant obtenu 85 points à l’examen du Certificat d’études primaires élémentaires (Cepe) , comme voulu par le président Alassane Ouattara, ce montant tourne autour de 60 milliards de francs Cfa.

 

Dominique FADEGNON

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Dominique Fadégnon

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte