Menace sur les examens de fin d’année : La Fesci bloque tout le 28 mai prochain


Les examens à grand tirage, aussi bien dans le secteur de l’Education nationale que celui de l’Enseignement supérieur (Bts), risquent de ne pas se tenir dans un environnement apaisé.

La raison : la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) a adopté, lors de son assemblée générale tenue le samedi 19 mai 2018 à Daloa, un mot d’ordre de grève à compter du lundi 28 mai prochain. Dans le communiqué de presse dont copie est parvenue à L’inter, hier lundi 21 mai 2018, l’on relève que la Fesci entend battre le pavé pour faire aboutir plusieurs revendications. Concernant l’Education nationale, Assi Fulgence et ses camarades revendiquent la prise d’un arrêté par la ministre Kandia Camara portant réinstauration de la session de remplacement aux examens de fin d’année. A savoir le Cepe, le Bepc et le Baccalauréat.

Au titre de l’Enseignement supérieur, notamment dans les grandes écoles, la Fesci réclame l’homologation des frais d’inscription pour les orientés de l’Etat à 40.000 Fcfa et le remboursement des frais de confection de la carte d’étudiant à 5000 Fcfa par étudiant. Concernant les universités publiques, le syndicat exige la réhabilitation des cités universitaires de Port-Bouet, Abobo et Williamsville ; la restauration des secours financiers ; l’équipement des salles de Travaux dirigés (Td) et des salles spécialisées et la hausse de l’enveloppe allouée à la bourse. « Tous ces points sont contenus dans le protocole d’accord signé à l’issue de la rencontre tripartite tenue en août 2017. Près d’un an après, les engagements pris n’ont pas été tenus. Nous voulons que le gouvernement respecte sa parole pour améliorer les conditions d’études des étudiants », écrit le secrétaire général, Assi Fulgence Assi.

 

TRAORE Tié

 

TRAORE Tié

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte