Drame des pluies diluviennes et des inondations : Voici la réaction des Evêques catholiques de Côte d’Ivoire.


La Conférence des Evêques catholiques de Côte d’Ivoire a réagi dans un message dont copie est parvenue à linfodrome.ci, suite au drame causé par les pluies diluviennes et les inondations du 18 juin dernier. Ci-dessous, leur adresse à la Nation.

Conférence des Evêques catholiques de Côte d’Ivoire

Message à la Nation à l’occasion des inondations meurtrières du mardi 19 juin 2018.


Chers compatriotes,
Les inondations provoquées par la pluie diluvienne qui s’est abattue sur le District Autonome d’Abidjan et quelques villes de l'intérieur, dans la nuit du lundi 18 au mardi 19 juin 2018, ont fait de nombreuses victimes et de considérables dégâts matériels. De nombreuses familles ont perdu leurs maisons et des centaines de personnes doivent faire face à de tragiques difficultés.

Face à cette désolation, nous, Evêques Catholiques de Côte d’ivoire, par la présente déclaration, exprimons notre proximité spirituelle à toutes ces familles qui portent et qui porteront encore longtemps, les conséquences douloureuses de cette catastrophe naturelle. Nous présentons nos condoléances et notre consolation aux proches qui
pleurent la perte de leurs êtres aimés. Nous assurons également les services de secours de l’Etat, tous les donateurs et bénévoles qui apportent le soutien et le support vivement nécessaires, de notre prière solidaire. Nous demandons au Seigneur de diffuser sur eux les dons de la solidarité, la sérénité spirituelle et l’espérance chrétienne.
Nous exprimons notre gratitude au Chef du Gouvernement, qui a pris en main les différentes opérations de sauvetage des victimes, et qui a fait dégager les moyens nécessaires en ressources humaines, en expertise ou en argent. Nous saluons toutes les mesures d’urgence annoncées par le Gouvernement et lançons un appel pressant à tous
les pouvoirs publics, afin qu’ils s’emploient résolument à entreprendre des actions pérennes afin d’éviter qu’à saison des pluies, de telles catastrophes se reproduisent.

Dans une ville aussi tentaculaire comme Abidjan, qui connaît un développement rapide et donc une urbanisation galopante, il y a évidemment des risques de l’habitat anarchique au mépris des règles de sécurité et de la topographie naturelle de la ville avec ses bassins
versants. Il est par ailleurs probable qu’il y ait de la spéculation et des sujets compliqués autour de ces emprises foncières à proximité immédiate de ces zones dangereuses. Aussi, en appelons-nous à une sérieuse prise de conscience, à la responsabilité et à l'engagement citoyen de tous et de chacun.

Alors que nous offrons des suffrages pour le repos éternel des morts, nous, Archevêques et Evêques Catholiques, assurons encore une fois notre proximité spirituelle dans l'affection et dans la prière, tous ceux qui souffrent des conséquences de ce désastre naturel, dans la certitude qu'ils pourront être soutenus par notre solidarité commune.

Fait à Abidjan, le 21 juin 2018.
Pour la Conférence des Evêques Catholiques de Côte d’Ivoire,

Mgr Ignace Bessi DOGBO

Président

 

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte