Affaire des populations logés au cimetière de Port-Bouet: le premier ministre survole la question


Des populations dorment au cimetière de Port-Bouet

Face à la presse, lors du premier conseil de son troisième gouvernement, Amadou Gon Coulibaly a laissé les populations sur leur faim quant à la question du confrère du quotidien de Soir-Info relative au cas des déguerpis de Port-Bouet Abattoir. C’était le mercredi 11 juillet 2018 au palais présidentiel du Plateau.

Un point de presse s’est tenu après le premier conseil du troisième gouvernement d’Amadou Gon Coulibaly, le mercredi 11 juillet 2018 à Abidjan. Ce fut une occasion pour les journalistes de poser des questions au premier ministre relativement aux chantiers prévus par cette nouvelle équipe mais aussi les questions d'actualité.

Ainsi, Amadou Gon Coulibaly répondant à la question de savoir qu’est ce que le gouvernement prévoyaient pour les vivants qui côtoyaient les morts au cimetière de Port-Bouet depuis leur déguerpissement dans les environs de l'abattoir, il a laissé les populations sur leur faim. « Les populations qui vivent dans les endroits qui les exposent à la mort ... et celles aussi qui obstruent le passage de l’eau... seront recueillis sur les sites qui ont été pré-identifiés» a t-il laissé entendre.

A l’en croire, les maires des différentes communes d’Abidjan avaient indiqué des sites devant recueillir ces personnes. Quant aux communes où il n’y avait pas de sites, il a souligné l’installation des abris avec toutes les commodités pour pouvoir les recueillir en attendant de trouver les solutions définitives pour leurs recasements. Parlant concrètement des personnes qui vivent sur les tombeaux dans la commune de Port-Bouet, le ministre n’a pas indiqué une mesure concrète. Il a plutôt parler de l’ensemble des cas et non spécifiquement des personnes qui ont pour tuteurs les morts.

Mélèdje Tresore

MELEDJE Trésore

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte