Côte d’Ivoire

Bingerville : Le maire Beugré Djoman inaugure une unité de production de médicaments

« Je voudrais que les Bingervillois puissent avoir des médicaments spécifiques à bon marché pour soigner les maladies chroniques »
Dr Kouakou Ivan Becanty (administrateur général de Medisource) : « Nous avons pour mission d’être plus proche de la population »
Le maire Beugré Djoman (à droite) lors de la coupure symbolique du ruban

Le maire de Bingerville, Beugré Djoman, a inauguré, le jeudi 12 juillet 2018, unité de production de médicaments pharmaceutiques dans sa commune, en présence du sous-préfet et de nombreuses populations.

« Je voudrais présenter toutes les excuses de Mme la ministre de la Santé qui devait venir en personne présider cette cérémonie. Mais compte tenu de l’actualité, je crois qu’elle-même a changé de poste. Elle n’est plus le ministre de ce département. Et les passations de charges obligeant, elle nous a demandé d’assurer la représentation. Donc c’est en tant que représentant de Mme la ministre et représentant la population de Bingerville que je prends la parole. », a précisé le maire Beugré Djoman. Avant de se réjouir de la position géographique de cette structure : « Cette position à proximité des structures de santé que sont l’hôpital général, l’hôpital psychiatrique, le médico-scolaire et l’hôpital mère-enfant fait de cette zone, je vais dire de notre quartier, Blachon, un quartier hospitalier parce qu’il y a les structures qui soignent et les médicaments pour soigner à proximité. Je voudrais, au nom des vaillantes populations de Bingerville, au nom du Conseil municipal et à mon nom propre, remercier Dr Kouakou et ses partenaires venus de Chine pour vous apporter des médicaments proches des médicaments naturels ».

Le souhait du maire Beugré Djoman

Le premier magistrat de Bingerville a rappelé les actions posées par Medisource avant même son inauguration. « Nous nous souvenons que l’année dernière déjà, les Bingervillois, à travers leurs structures de santé, ont pu bénéficier de votre soutien par des médicaments qui leur ont fait beaucoup de biens. Demain vendredi à 10 heures, vous avez voulu réitérer cette contribution aux structures de santé. Et nous serons à vos côtés pour apporter les médicaments aux hôpitaux de Bingerville, aux centres de santé de proximité et même aux infirmeries des lycées et collèges de Bingerville. »

Pour terminer son discours, Beugré Djoman a été émis un vœu, celui de voir ses populations bénéficier de médicaments à moindre coût. « Je voudrais souhaiter que par votre structure, les Binegrvillois puissent avoir des médicaments spécifiques à bon marché pour soigner les maladies chroniques telles que l’hypertension et le diabète et d’autres malades plus graves pour lesquelles aujourd’hui des génériques très puissants existent. Je souhaiterais que votre laboratoire puisse fournir ces médicaments à moindre coût. Je veux parler des génériques sur le sida, le diabète et l’hypertension. »

Un investissement de plus de 8 milliards de francs cfa

Bien avant l’intervention du maire, docteur Kouakou Ivan Becanty, administrateur général de Medisource est intervenu pour présenter cette structure dont l’objectif est la mise en place, à moyen terme, d’une unité de production des médicaments pharmaceutiques avec plusieurs lignes de production, notamment des lignes de productions pour les formes sèches (comprimés et poudre pour suspension buvable et des lignes pour formes liquides (sirop et suspension buvable, solutions injectables).

L’administrateur général a aussi expliqué comment est née cette structure de production de médicaments pharmaceutiques. « Des pharmaciens ivoiriens et un opérateur économique chinois, forts de leur expérience dans le domaine industriel pharmaceutique, ont décidé de la mise en place d’une unité industrielle pharmaceutique. C’est ainsi qu’est née Medisource.

L’investissement pour le projet global est estimé à environ 8 milliards de francs cfa.  A ce jour, cette structure « dispose d’une capacité de reconditionnement de 30 millions de comprimés et de 1 million de flacons. », a dit Kouakou Ivan avant d’ajouter qu’elle « a pour mission d’être plus proche de la population par des produits de qualité, efficaces, disponibles et accessibles à toutes les couches de la population ».

L’objectif principal assigné sera de permettre d’accroitre la production locale pharmaceutique et ainsi améliorer l’accessibilité et la disponibilité des médicaments par la mise sur le marché de médicaments génériques essentiels de très bonne qualité.

Il a terminé en invitant tout le monde à cette réflexion. « Si le médicament est de bonne qualité et présent en quantité suffisante avec des coûts accessibles à toutes les couches de la population, pourquoi alors aller dans la rue ? »

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte