Kouibly/Affrontement dans un village : Plusieurs personnes blessées à la machette


Les populations du village de Siébly, dans la sous-préfecture de Ouyably-gnondrou, à Kouibly, ont vécu un véritable enfer, dans la nuit du vendredi 24 au samedi 25 août 2018. Cette nuit-là, plusieurs de ses habitants ont été blessés à l'arme blanche, et des maisons incendiées. Mais qu'est ce qui a provoqué cette situation?

Tout est parti d'un match de football. En effet, depuis le début des vacances scolaires, des jeunes originaires du village de Siébly ont décidé d'organiser un tournoi de football, pour égayer les populations locales. Les rencontres livrées par les joueurs tiennent en haleine le public qui sort en grand nombre pour assister aux empoignades. Et cela, à la grande joie des organisateurs qui s'en frottent les mains. Mais le vendredi 24 août, toute cette joie va tourner à un cauchemar. En effet, ce vendredi, le village de Gbéibly, un autre bourg proche, reçoit son homologue de Kouibly pour un match des 8e de finale. Le match se déroule bien, et les deux équipes tiennent un score de parité. A la 86e minutes, l'équipe de Gbéibly obtient un penalty. Mais les joueurs de Kouibly s'opposent à cette décision de l'arbitre.

A lire aussi: Abidjan : Affrontement policiers, vendeurs de cercueils et chauffeurs de corbillard

"L'homme en noir" sera, par la suite, tabassé par les supporters et joueurs de l'équipe de Kouibly. Furieux, les jeunes de Siébly, organisateurs du tournoi, s'en prennent aux joueurs et supporters de Kouibly, qui sont passés à tabac. C'est grâce à leur témérité qu'ils réussissent à s'enfuir par les broussailles, pour rejoindre la ville de Kouibly, pourtant située à une bonne distance. Dans la nuit, alors qu'on croit la bagarre terminée, une horde de jeunes gens surexcités, fait irruption dans le village de Siébly. Les cases abritant des réserves de nourriture sont incendiées. Surprises, plusieurs personnes qui tentent de fuir, sont blessées à la machette.

L'ambulance mise à la disposition des organisateurs n'échappe pas aux vandales qui la caillassent . Pour échapper à la violence, certaines personnes trouvent refuge dans les plantations proches. La chasse à l'homme continue jusqu'au petit matin du samedi. La nouvelle parvient aux autorités administratives, et des agents des forces de l'ordre sont déployés sur place. Les blessés grave sont évacués à l'hôpital général de Kouibly tandis que d'autres sont acheminés à Ouyably-Gnondrou. Au moment où nous mettions sous presse, la tension était toujours vive dans ce village. Des autorités politiques sont annoncées dans la localité.

 

Ibrahim Bakoule (correspondant régional du Guémon).

 

Ibrahim BAKOULE

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte