Bouaké / Réhabilitation de l'abattoir municipal : Nicolas Djibo redonne du sourire à plus de 1000 travailleurs


Construite en 1952, l'aire d'abattage de l'abattoir municipal de Bouaké a un nouveau visage. Cet espace a été entièrement réhabilité à hauteur de 23 millions de francs Cfa par la mairie. Samedi 8 septembre 2018, Djibo Nicolas, premier magistrat de la commune, a, à l'occasion de la remise des clés aux responsables, expliqué les raisons de cette réhabilitation. « Nous avons réhabilité cet abattoir afin de respecter les règles d'hygiènes. En entendant le nouvel abattoir, il était normal que l'ancien fonctionne dans de meilleures conditions d'hygiènes. Une infrastructure publique s'entretient c'est pourquoi nous allons afficher un règlement bien déterminé pour son utilisation pour le bien être des travailleurs et celui de la population », a indiqué M. Nicolas.

Pour sa part, Traoré Kassoum, secrétaire général des bouchers s'est engagé avec son président à faire respecter toutes les règles d'hygiènes liées à l'abattage en moyenne des 60 bœufs par jour. Avec cette réhabilitation ce sont les conditions de travail de plus de 1000 personnes qui viennent d'être améliorées. De quoi à leu redonner le sourire.

Ce projet rentre dans le cadre du programme d'entretien communal qui se tend sur 3 ans, co-financé par la mairie et la banque mondiale à hauteur d'un milliards 44 millions de francs Cfa. Il prend en compte la réhabilitation du parc et de la clôture. Selon Djibo Nicolas, un nouvel abattoir moderne sortira de terre en 2021 pour créer plus d'emplois pour la jeunesse.

 

Abdoul CISSÉ, à Bouaké

Abdoul CISSE

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte