Rentrée scolaire/ après les manifestations contre les frais annexes : Des jours chauds encore annoncés dans les établissements


La semaine prochaine sera encore mouvementée dans les établissements secondaires du pays.

‘’ Nous avons fait fermer les établissements, lundi dernier et nous avons donné 72h au gouvernement pour revoir les frais annexes. Si ce n’est pas fait, nous allons encore faire des mouvements la semaine prochaine'’, nous a confié, par téléphone, le vendredi 14 septembre 2018, Traoré Karamoko, secrétaire général du Comité des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (Ceeci) basé à Bouaké.

A relire: Frais annexes : Le gouvernement accuse les parents d’élève

A la question de savoir si le mouvement dans le secondaire est enrobé du sceau de la légalité, vu que le syndicalisme y est interdit, depuis 2011, il a répondu sans ambages:'’C’est l’Etat même qui nous a autorisés à fonctionner. Et puis ce ne sont pas les élèves qui mènent le mouvement, c’est nous. Et notre autorisation couvre le secondaire puisque le comité, comme son nom l’indique, intègre les élèves. Eux, ils ne font pas de mouvement, mais c’est nous qui le faisons. C’est nous qui les défendons'’.

Par la suite, il reviendra sur les revendications de son Comité:'’L’inscription en ligne, pour les élèves, dans le privé, est à 3000 francs Cfa et dans le public, à 6000 francs (ndlr, dont 1000 francs pour la carte d’identité scolaire de l’élève). On doit se limiter à cela. S’il y a quelque chose à payer, au-delà, il ne faudrait pas que cela dépasse 5000 francs. Dans le secondaire public, il faut donc au total, 11 000 francs puisque les établissements ont leur quote-part dans la clé de répartition de l’inscription en ligne'’.

Dominique FADEGNON

 

 

 

Dominique Fadégnon

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte