Frais annexes, Redoublement : Kandia Camara explique tout


C’est la rentrée des classes en Côte d’Ivoire. Cette nouvelle année académique s’ouvre déjà avec des troubles dus notamment à la protestation de la Fédération scolaire et estudiantine de Côte d’Ivoire (Fesci) contre les frais annexes jugés trop élevés. La ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, Kandia Camara a tenu à apporter quelques précisions sur la question lors d’une interview qu’elle a accordée à la Rti 1, le dimanche 16 septembre 2018.

Entamée le lundi 10 septembre 2018, sur tout le territoire ivoirien, la rentrée académique 2018-2019 connaît déjà des perturbations. Des troubles occasionnés par la Fédération scolaire et estudiantine de Côte d’Ivoire (Fesci) dirigée par son secrétaire général Assi Fulgence Assi. Répondant à l’invitation de la chaîne nationale, la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara a voulu apporter des éclaircissements sur le point des frais annexes mais également de redoublement, qui suscitent beaucoup de commentaires.

A lire aussi: Rentrée scolaire/ après les manifestations contre les frais annexes : Des jours chauds encore annoncés dans les établissements

Parlant de la gestion sociale des établissements, la ministre a indiqué qu’il est opportun de prélever des fonds. « Les frais annexes, c’est quelque chose de légal » a-t-elle soutenu. Selon elle, ces fonds recueillis permettent aux enfants d’étudier dans un cadre propice car, ils permettent d’assurer l’entretien de l’école à savoir le gardiennage, les réparations légères (les poignées de portes) etc. Aussi, a t-elle rappelé, il y’a beaucoup d’établissement sans latrines, sans points d’eau et sans l’électricité. Des difficultés auxquels ces frais permettent de répondre.

Concernant la fixation du montant des frais annexes, une possibilité est donnée au comité de gestion de lever les cotisations à hauteur de 3.000 frs cfa au maximum. « Mais cela devrait se faire par fraction » a-t-elle éclairci. Avant d’ajouter cependant que, le ministère ne fixe pas les frais annexes. A l’en croire, les prix sont fixés par les membres du bureau du comité de gestion mais également par l’ensemble des parents. Quant au redoublement des classes, l’invitée de la télévision nationale a fait savoir qu’un élève a le droit de redoubler une seule fois sa classe.

La seconde fois, l’élève concerné se verra exclu. D’ailleurs, a-t-elle indiqué, le taux de redoublement de 21/ en 2010-2011 a régressé pour se fixer à ce jour à 11% grâce aux efforts fournis dans ce sens. Un chiffre qui selon l’objectif du ministère devra passer à 5% d’ici 2025.

Mélèdje Tresore

MELEDJE Trésore

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte